Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Arrêt cardiaque, ou mort subite de l'adulte 

Que faire en cas d'arrêt cardiaque ?

[ Publié le 29 avril 2011 - mis à jour le 11 juillet 2016 ]

En cas d’arrêt cardiaque, si on agit rapidement, le cœur peut repartir et on évite de lourdes séquelles cérébrales, voire la mort subite.
Trois réflexes sont à acquérir par tous, ce sont les trois gestes qui sauvent : appeler le SAMU en faisant le 15, masser et défibriller le cœur de la victime.

 

Lorsque vous êtes témoin d’un arrêt cardiaque, avant toute chose, il faut placer la personne dans une zone sécurisée, pour elle comme pour vous.

 

Le témoin doit très rapidement reconnaître l’arrêt cardiaque : la victime a perdu connaissance brutalement devant lui, elle ne réagit pas quand on lui parle ("serrez la main, clignez des yeux") et quand on la stimule. La victime est inconsciente.

Le témoin doit se pencher sur la victime, la joue devant sa bouche, le regard tourné vers sa poitrine pour vérifier la respiration. Si aucun souffle n’est ressenti et si le ventre ne se gonfle pas régulièrement : la victime est en arrêt respiratoire.

 

Il ne faut pas rester seul, il faut appeler à l’aide d’autres personnes. Trois réflexes sont alors indispensables :

 

1. Appeler le 15 (SAMU) ou le 112 depuis un téléphone portable ou dans l’union européenne pour donner l'alerte. Il faut décrire ce qu’on a vu et l’état de la victime (elle est inconsciente et elle ne respire pas). Il faut donner l’adresse précise du lieu du malaise. Il faut dire ce qui a été fait ou ce qui est fait. Il ne faut pas raccrocher, le régulateur du SAMU va apporter une aide précieuse sur les gestes à effectuer.

 

2. Pratiquer le massage cardiaque externe.

Comment faire ?

  • Allonger la victime sur le dos par terre.
  • Se placer à genoux, sur le côté de la victime.
  • Positionner ses mains l'une sur l'autre, au milieu du thorax, les bras bien tendus.
  • Appuyer de tout son poids, bien au-dessus : ce ne sont pas les bras ni les mains qui appuient, mais tout le corps.
  • Pratiquer des pressions fortes en enfonçant les mains de 5 à 6 cm dans la poitrine et relâcher complètement le thorax entre chaque compression.
  • Effectuer 120 compressions par minute, soit deux par seconde, sur un rythme régulier, par séquences de 30 compressions consécutives en comptant à voix haute.

arret-cardiaque

  • Si vous êtes formé, pratiquer des insufflations (bouche-à-bouche) au rythme de 2 insufflations toutes les 30 compressions.
  • Poursuivre le massage cardiaque en continu jusqu’à ce que le défibrillateur vous ordonne d’arrêter ou jusqu’à l’arrivée des secours.

 

Dans les premières minutes, il faut privilégier le massage cardiaque externe. Après plusieurs minutes, la pratique du bouche à bouche est réservée à ceux qui ont été formés (secouriste) à hauteur de 2 insufflations brèves toutes les 30 compressions thoraciques.

 

3. Si un défibrillateur automatisé externe, est disponible à proximité, il faut demander à une personne de l’entourage de l’apporter.
Il faut à tout prix ne pas interrompre le massage cardiaque et ne pas hésiter à se relayer toutes les deux minutes avec d’autres témoins
.
La personne qui apporte le défibrillateur positionne les électrodes et suit les instructions de l’appareil. Cet appareil est très simple d’utilisation, il va guider vocalement, étape par étape, ce qu’il faut faire et il garantit une utilisation sans risque. Le défibrillateur analyse le rythme cardiaque, fait le diagnostic et délivre le choc électrique si nécessaire (dans le cas d’un défibrillateur automatique) ou demande à ce qu’on réalise le choc en appuyant sur un bouton (dans le cas d’un défibrillateur semi-automatique).

 

Les défibrillateurs sont maintenant disponibles dans beaucoup de lieux publics : centres commerciaux, mairies, places centrales, halles de marché, gares, parcs, stades et centres sportifs, salles de sport, pharmacies, grandes entreprises...

 

S’il ne se trouve pas de défibrillateur automatisé à proximité, il faut continuer le massage cardiaque continu en se relayant toutes les deux minutes jusqu'à l'arrivée des secours

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

logo_3935_ColDroite



Cholestérol, hypertension : votre médecin vous conseille de perdre du poids.

Nos diététiciennes vous aident à modifier vos habitudes alimentaires !

En savoir plus

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Cholestérol, hypertension : votre médecin vous conseille de perdre du poids.

Nos diététiciennes vous aident à modifier vos habitudes alimentaires !

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER