Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Maux et Maladies > Maladies - Examens > Pyélonéphrite > Quels sont les traitements de la pyélonéphrite ?

Pyélonéphrite 

Quels sont les traitements de la pyélonéphrite ?

[ Publié le 17 juillet 2013 ]

La prescription d’un antibiotique, par voie orale ou injectable, permet le plus souvent la guérison. Le traitement devrait évoluer prochainement pour faire face à l’augmentation des résistances bactériennes.

 

Le traitement de la pyélonéphrite repose sur la prescription d’un antibiotique, sans attendre le résultat de l’antibiogramme ou de l’hémoculture. Deux familles d'antibiotiques sont recommandées :

  • les fluoroquinolone quinolone (Source : Larousse ©) Voir la définition  

    [ Publié le 27 octobre 2011 ]
    s ;
  • les céphalosporine Médicament antibiotique bactéricide, de la famille des bêtalactamines, et actif contre de nombreuses bactéries. (Source : Larousse ©) Voir la définition  

    [ Publié le 27 octobre 2011 ]
    s de troisième génération, ou C3G.

 

Les fluoroquinolones sont prises par voie orale pendant 7 jours et les C3G par voie injectable pendant 10 à 14 jours. Si un patient a déjà pris une fluoroquinolone dans les 6 mois précédents, un traitement à base de C3G sera privilégié pour limiter les risques de résistances bactériennes.

 

Dans les formes compliquées, le traitement peut durer plus de 21 jours et nécessiter un second antibiotique de la famille des aminosides pendant 1 à 3 jours. Le patient peut alors être hospitalisé.

 

Après l’obtention de l’antibiogramme, le traitement antibiotique doit être réévalué afin de déterminer s’il doit être changé ou simplifié.

 

De nouvelles recommandations sur les traitements antibiotiques contre les infections urinaires, élaborées par la Société de pathologie infectieuse de langue française (Spilf), devraient être publiées dans les mois à venir. Elles ont pour but de faire face à l’augmentation des résistances bactériennes et de proposer des schémas thérapeutiques mieux adaptés.

 

Enfin, une opération chirurgicale en urgence ou un drainage peut être nécessaire si l’échographie met en évidence un obstacle dans les voies urinaires, avec retentissement anatomique et fonctionnel sur le rein.

 

La prévention repose sur la consommation abondante d’eau (1,5 litre par jour) et une bonne hygiène périnéale. 

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie