Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Maux et Maladies > Maladies - Examens > Pyélonéphrite > Comment diagnostique-t-on une pyélonéphrite ?

Pyélonéphrite 

Comment diagnostique-t-on une pyélonéphrite ?

[ Publié le 17 juillet 2013 ]

Le diagnostic nécessite une analyse d’urine et, éventuellement, une analyse de sang et une échographie de la vessie et des reins.

En cas de symptômes, il faut consulter rapidement un médecin. Celui-ci peut réaliser un test de diagnostic rapide avec une bandelette urinaire. Ce test permet de détecter la présence d’une inflammation (globules blancs) et de bactéries (via les nitrites qu’elles produisent).

 

En cas de test positif, une analyse d’urines plus poussée devra être réalisée en laboratoire avant la prise du traitement. Cet examen cytobactériologique des urines (ECBU) avec antibiogramme permet d’identifier le germe en cause, de déterminer les antibiotiques auxquels il est sensible et de modifier éventuellement le traitement.

 

Une analyse de sang (hémoculture) peut être réalisée en cas de symptômes atypiques. Elle est systématique chez les patients à risque dont l’infection peut gagner le sang et conduire à un choc septique.

 

Une échographie du rein et de la vessie est recommandée dans les 24 heures. Elle permet de mettre en évidence :

  • un œdème ;
  • un obstacle ;
  • une malformation des voies urinaires ;
  • un calcul rénal ;
  • une complication, telle qu’un abcès rénal.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie