Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Maux et Maladies > Maladies - Examens > Incontinence anale > Comment l'incontinence anale peut-elle être prise en charge?

Incontinence anale 

Comment l'incontinence anale peut-elle être prise en charge?

[ Publié le 1 juillet 2013 ]

Si l’incontinence ne peut pas être guérie, des prises en charge sont possibles pour la gérer au quotidien.

 

Le diagnostic se fait après un interrogatoire du patient et un examen clinique : le médecin regarde s’il y a un prolapsus, un anus très ouvert, des muscles du sphincter relâchés...

 

Il peut également pratiquer des examens comme une déféco-IRM alors que le patient est en train de pousser, ou un test avec un petit ballon introduit dans le rectum qui est gonflé progressivement pour voir à partir de quel volume le patient ressent la présence du ballon. Ces examens ne sont pas systématiques. Ils permettent au besoin d’orienter la prise en charge.

 

Il n’existe pas de médicament spécifique contre l’incontinence anale. Tout au plus peut-on en utiliser pour réguler le transit afin de limiter les pertes dans la journée.

 

Quant aux couches, elles ne sont pas remboursées par l’Assurance maladie. Elles peuvent toutefois être prises en charge, pour les patients âgés, dans le cadre de l’Allocation personnalisée à l’autonomie (APA).

 

Enfin, les tampons anaux, qui s’ouvrent comme une fleur dans l’anus, ne sont pas toujours bien supportés. Mais ils peuvent représenter une solution alternative, notamment pour les patients âgés non déments.

Mots-clefs : Appareil digestif , Intestin

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie