Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Coup du lapin 

L'essentiel

[ Publié le 1 juillet 2013 ]

img-infosante-cou-lapin

Le coup du lapin désigne un traumatisme du cou généralement mineur, consécutif le plus souvent à un choc arrière survenu lors d’un accident de voiture.


La tête est d’abord projetée vers l’avant puis violemment vers l’arrière, ce qui entraîne une hyper extension du cou. La tête retourne ensuite vers l’avant. Il peut s’en suivre des lésions des vertèbres et des structures environnantes (muscles, ligaments, tendons).


La généralisation du port de la ceinture de sécurité et de l’appuie-tête, en limitant l’extension importante du cou et le retour en flexion, ont toutefois permis de limiter les conséquences de ce traumatisme.


Les principaux symptômes sont une douleur du cou qui se manifeste rapidement après le choc et irradie souvent dans le dos, les épaules et la base du crâne, accompagnée d’une gêne, voire d’une limitation des mouvements cervicaux. Des maux de tête sont également fréquents dans les semaines qui suivent le traumatisme.


Le principal problème est le passage à la chronicité, avec des douleurs persistantes. Mais en l’absence de lésions objectives, leur prise en charge n’est pas toujours aisée.


Le traitement repose sur des antidouleurs, des anti-inflammatoires ou des myorelaxants (qui décontractent les muscles). Le recours à une minerve n’est pas justifié quand le traumatisme est mineur, et moins encore en cas de douleurs chroniques.  


En cas de traumatisme important avec lésions graves, une prise en charge orthopédique, une opération ou une immobilisation stricte peuvent être nécessaires.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite

Vous souhaitez perdre du poids pour soulager votre mal de dos, vos douleurs articulaires ?

Faites-vous aider par nos diététiciennes.

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER