Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) 

Comment fait-on le diagnostic de la DMLA ?

[ Publié le 26 juin 2013 ]

L’examen du fond de l’œil par un ophtalmologiste permet de diagnostiquer la DMLA. Le médecin procède ensuite à des examens complémentaires pour confirmer son diagnostic, pour vérifier l’état d’avancement de la maladie et pour déterminer quels traitements mettre en œuvre.

 

L’examen du fond de l’œil

L’ophtalmologiste instille quelques gouttes d’un collyre dans l’œil pour dilater la pupille.
Il observe ensuite le fond de l’œil grâce à une lentille et à un biomicroscope (lampe à fente).
Il peut aussi prendre des photos de la rétine grâce à un rétinographe, avec ou sans dilatation de la pupille au préalable. Outre des photos couleurs, il est possible d’utiliser diverses sources lumineuses (verte, rouge, bleue, infra-rouge…) afin d’analyser plus précisément les lésions rétiniennes.

 

La dilatation de la pupille par le collyre est indolore, mais elle peut gêner la conduite automobile pendant les heures qui suivent l’examen.
Il vaut donc mieux se rendre chez l’ophtalmologiste en étant accompagné ou grâce aux transports en communs.

 

L’angiographie grâce à un produit de contraste

L’ophtalmologiste injecte un produit de contraste (fluorescéine et/ou vert d’indocyanine) dans une veine du bras. Le produit atteint l’œil en une dizaine de secondes.
Le médecin peut alors prendre une série de clichés grâce au rétinographe après avoir dilaté la pupille à l’aide d’une source lumineuse spécifique du produit fluorescent utilisé.
En réagissant à la lumière, le produit de contraste rend les veines et les vaisseaux de l’œil très visibles.

 

L’angiographie dure une quinzaine de minutes et elle est indolore.

 

La tomographie de la rétine en lumière cohérente (OCT)

Grâce à un faisceau de lumière infrarouge, l’appareil produit des images en coupe de la rétine.
Cet examen permet de mesurer l’épaisseur de la rétine.
La tomographie de la rétine en lumière cohérente (OCT) se pratique habituellement après dilatation de la pupille, mais certains appareils récents permettent de s’en passer.
Elle est indolore et ne nécessite pas l’injection d’un produit de contraste.

Mots-clefs : DMLA , Oeil

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie