Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) 

Qu'est-ce que la DMLA ?

[ Publié le 26 juin 2013 ]

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est une maladie de la rétine. Elle est liée au vieillissement. Il s’agit d’une maladie évolutive : ses symptômes vont s’aggraver si elle n’est pas traitée.

Les mécanismes de la DMLA 

Cliquez sur l'image ci-dessous pour l’agrandir.

dmla-1

 

La rétine tapisse le fond de l’œil et elle fonctionne comme un capteur d’appareil photographique : elle reçoit la lumière et la transforme en signaux électriques que le nerf optique transmet au cerveau pour qu’il les interprète.

 

La macula est la zone centrale de la rétine. Elle ne représente que 3 % de sa surface mais  elle transmet à elle seule 90 % des informations visuelles.

 

C’est sur elle que se forment les images des objets regardés et c’est une zone très riche en cellules photo-réceptrices.
La macula permet la vision des détails et des couleurs.

 

Sous la rétine, se trouve la choroïde : une zone très riche en vaisseaux sanguins qui alimentent la rétine pour en assurer le bon fonctionnement.

 

Quand l’œil vieillit, des dépôts peuvent s’accumuler sous la macula : ce sont les druses ou drusens.
Leur formation est accompagnée d’une modification de la zone de contact entre la rétine et la choroïde et de modifications de pigmentation du fond d’œil.
Ces modifications liées au vieillissement constituent le premier stade de la DMLA.
On parle de « maculopathie liée à l’âge (MLA) ».

 

 

La maladie continue ensuite d’évoluer et développe de nouveaux symptômes :

puce déformations de la vision, notamment des lignes,

puce baisse de l’acuité visuelle,

puce tâche noire centrale. 

 

A ce stade il s’agit d’une dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

 

Les types de DMLA

Il existe deux types de DMLA :

puce DMLA sèche (ou atrophique) : les cellules photoréceptrices de la rétine disparaissent progressivement et la macula s’amincit. Son évolution est lente ;

puce DMLA humide (ou néovasculaire, ou exsudative) : de nouveaux vaisseaux se forment sous la macula à partir de la choroïde. Anormaux et fragiles, ils laissent échapper du sang et du liquide, participant aux troubles de la vision de la personne malade. L’évolution de la DMLA humide peut être rapide et elle nécessite un traitement d’urgence.

Mots-clefs : DMLA , Oeil

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie