Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Maux et Maladies > Maladies - Examens > Astigmatisme > Comment savoir si l'on est astigmate ?

Astigmatisme 

Comment savoir si l'on est astigmate ?

[ Publié le 5 juin 2013 ]

Les personnes atteintes d'un astigmatisme faible ont généralement une vue satisfaisante.

Il peut exister des confusions entre caractères ressemblants comme le E avec le B, le P avec le F, le H avec le M ou le N ou encore le 8 avec le 0.

En cas d’astigmatisme plus important, surtout dans les formes obliques, la vision est floue et imprécise, de près comme de loin. La présence de symptômes tels que fatigue oculaire (maux de tête, gêne à la lumière vive) ou plissement des yeux est fréquente, et peut notamment affecter les résultats scolaires d'un enfant. Le dépistage précoce d'un astigmatisme d’un seul œil chez le jeune enfant permet d'éviter le développement d’une amblyopie.


On peut mesurer l’astigmatisme grâce à un appareil appelé réfractomètre.

L’astigmatisme est considéré comme :

1 - Faible quand la correction se situe entre 0 et 1 dioptrie. Il n’entraîne généralement pas de gêne visuelle tant que la correction n’excède pas 0,50 - 0,75 dioptrie.

2 - Moyen entre 1 et 2 dioptries.

3 - Fort au-delà de 2 dioptries.

 

Le réfractomètre, dans sa version statique et automatisée, permet aussi de déterminer certains paramètres de l’astigmatisme tels que son axe (0°-180°), sa symétrie, et son sens (direct, inverse, oblique).  

Mots-clefs : Astigmatisme , Oeil , Trouble vision

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie