Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Maux et Maladies > Maladies - Examens > Maladie de Lyme > Quels sont les symptômes de la maladie de Lyme ?

Maladie de Lyme 

Quels sont les symptômes de la maladie de Lyme ?

[ Publié le 5 juin 2013 - mis à jour le 29 juin 2016 ]

On distingue classiquement trois phases dans l’évolution spontanée de la maladie.

 

En pratique, il faut savoir que :

  • ces phases peuvent ne pas toutes exister, car la maladie peut guérir spontanément ;
  • ces phases ne sont pas constantes :
    • la phase dite primaire peut passer inaperçue dans la moitié des cas ;
    • la phase dite tertiaire est rare, le plus souvent parce que la maladie a été diagnostiquée et traitée avant ;
  • ces phases ont un aspect variable d’une personne à l’autre.

 

La phase primaire peut apparaître dans un délai variable, de quelques jours à quelques semaines, après la piqûre de tique. Il s’agit essentiellement d’un érythème indolore de la peau, à l’endroit de la piqûre de tique, de diamètre lui aussi variable, de quelques centimètres à plusieurs dizaines de centimètres, rouge en périphérie et plus clair au centre.

 

D’autres manifestations peuvent coexister : asthénie, fièvre, myalgies, maux de tête.

La régression spontanée de cet érythème en quelques semaines est habituelle, mais cela ne signifie pas pour autant que la maladie est guérie.

 

La phase secondaire correspond à la dissémination de la bactérie par voie sanguine, dans un délai variant de quelques jours à quelques semaines après l’érythème.

Cette dissémination bactérienne peut provoquer des symptômes très variables :

  • un érythème semblable à celui de la phase primaire mais pouvant siéger en de multiples endroits du corps, parfois un petit nodule rouge-violacé siégeant sur le lobe de l’oreille ou le mamelon ;
  • des douleurs articulaires (genoux, épaules) ;
  • des maux de tête, des névralgies rebelles aux antalgiques habituels, une paralysie faciale, une méningitelymphocytaire ;
  • des palpitations, un ralentissement du rythme cardiaque, et plus rarement une péricardite ou une myocardite ;
  • une atteinte oculaire (conjonctivite, kératite, baisse de la vision, etc.).

Cette phase peut guérir ou évoluer vers la phase tertiaire qui reste rare. Elle peut se manifester quelques mois voire quelques années après la piqure initiale. Certaines manifestations nerveuses en font toute la gravité comme l’encéphalopathie chronique avec troubles psychiatriques. Il existe aussi des manifestations cutanées et articulaires.

 

Mot-clef : Parasite

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie