Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Maux et Maladies > Maladies - Examens > Les spondyloarthrites > Comment diagnostique-t-on la maladie ?

Les spondyloarthrites 

Comment diagnostique-t-on la maladie ?

[ Publié le 28 janvier 2013 ]

Le diagnostic est très difficile à établir pour plusieurs raisons.

D’abord parce que les preuves physiques de la spondyloarthrite axiale ne sont souvent visibles à la radiographie que plusieurs années après le déclenchement de la maladie et des douleurs concomitantes, et parfois jamais. 

Ensuite, parce que sans la moitié des cas, les prises de sang ne montrent pas d’inflammation. Certes la présence du gène HLA B27 augmente le risque de spondyloarthrite, mais il s’agit d’une simple notion statistique qui ne suffit pas à confirmer ou infirmer un diagnostic. D’autant que 30 % des personnes atteintes de spondyloarthrites n’ont pas ce gène particulier.

L’introduction de l’IRM ces 15 ou 20 dernières années a toutefois permis une avancée dans ce domaine. Elle met assez souvent en évidence des anomalies inflammatoires dans la colonne ou les articulations sacro-iliaques qui ne se voient pas à la radio. Mais la technique a ses limites et toutes les inflammations ne sont pas visibles à l’IRM.

Pour certains patients, il n’existe donc parfois aucune preuve de l’existence de la maladie. Seuls l’interrogatoire du patient et l’origine typique des maux (articulation sacro-iliaque, dos, talons, etc.) guident alors le praticien.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite

Vous souhaitez perdre du poids pour soulager votre mal de dos, vos douleurs articulaires ?

Faites-vous aider par nos diététiciennes.

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie