Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Maux et Maladies > Maladies - Examens > La scoliose > Comment diagnostique-t-on une scoliose ?

La scoliose 

Comment diagnostique-t-on une scoliose ?

[ Publié le 28 janvier 2013 ]

La scoliose idiopathique se manifeste par une déformation visible, le plus souvent au niveau du thorax de l’enfant. Mais c’est l’examen clinique qui détermine à quel type de scoliose on a affaire.

Le dépistage précoce (vers 10-11 ans) est très important. Par ailleurs, étant donné les risques de transmission génétique de la maladie, les médecins sont particulièrement attentifs aux enfants avec des antécédents familiaux. C’est enfin la radiographie qui confirme le diagnostic.

Chez l’adulte, la scoliose peut être douloureuse. Les médecins sont alertés par quatre signes cliniques :

  • l’insuffisance respiratoire (un phénomène devenu rare aujourd’hui) ;
  • l’apparition de douleurs au niveau de la colonne vertébrale ;
  • un déséquilibre du corps. La scoliose, dès qu’elle commence à être importante et touche la partie basse de la colonne, entraîne fréquemment un fort déséquilibre du corps. Conséquences : difficultés pour s’asseoir, marcher, accompagnées de symptômes douloureux ;
  • le retentissement psychologique et esthétique de la déformation qui pousse les femmes à la quarantaine à envisager une opération alors qu’elles ne souffrent pas.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite

Vous souhaitez perdre du poids pour soulager votre mal de dos, vos douleurs articulaires ?

Faites-vous aider par nos diététiciennes.

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie