Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Maux et Maladies > Maladies - Examens > L'hypothyroïdie > Comment établit-on le diagnostic et traite-t-on l'hypothyroïdie ?

L'hypothyroïdie 

Comment établit-on le diagnostic et traite-t-on l'hypothyroïdie ?

[ Publié le 28 janvier 2013 ]

Le diagnostic ne peut être établi avec certitude qu’après une prise de sang. Le traitement fait appel à des hormones thyroïdiennes de substitution.

Quand le médecin traitant suspecte une hypothyroïdie, il demande un dosage de la thyréostimuline (TSH), une hormone sécrétée par l’hypophyse et qui stimule la glande thyroïde. Ce dépistage est effectué à l’aide d’une simple prise de sang.

L’hypothyroïdie se traite de manière orale. Des gouttes ou des comprimés de L-thyroxine apportent à l’organisme les hormones thyroïdiennes qui lui font défaut. Ce traitement de substitution doit être pris chaque jour et à vie. S’il est contraignant, il ne s’accompagne d’aucun régime alimentaire particulier ou de restrictions dans la vie quotidienne.

Le retour à la normale s’effectue en quelques semaines (1 à 2 mois, en général). Cette période peut toutefois être plus longue pour les personnes âgées

Mot-clef : Glande thyroïde

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie