Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Maux et Maladies > Maladies - Examens > Les troubles du sommeil > Quelles sont les causes de l'insomnie ?

Les troubles du sommeil 

Quelles sont les causes de l'insomnie ?

[ Publié le 21 janvier 2013 ]

Il n’y a pas une mais des raisons pour expliquer la survenue d’une insomnie. Certaines sont liées à l’hygiène de vie, d’autres à un état anxieux, d’autres encore à une pathologie ignorée comme l’apnée du sommeil.

 

Si la moitié des insomnies s’expliquent par un contexte anxieux ou dépressif, d’autres facteurs peuvent provoquer, voire favoriser les troubles du sommeil. A commencer par des causes environnementales, liées à l’hygiène de vie :

  • les horaires irréguliers : les heures du lever et du coucher doivent toujours être les mêmes pour permettre ainsi à l’organisme de se caler sur un rythme ;
  • le bruit et la lumière : la chambre doit être un endroit calme et protégée de la lumière extérieure. Il faut également veiller à ce que la température n’excède pas 20 °C ;
  • la présence d’écrans. Dans la chambre, les appareils électroniques doivent être bannis. En clair, cette pièce est exclusivement dédiée au sommeil ;
  • une literie de médiocre qualité ou trop petite ;
  • des siestes trop longues. Il ne faut pas trop dormir dans la journée pour ne pas s’empêcher de dormir la nuit, plus encore quand on a une tendance à l’insomnie ;
  • une mauvaise hygiène alimentaire. Le soir, les glucides et les sucres lents, qui favorisent le sommeil, doivent être privilégiés. Les excitants, comme l’alcool et le café, sont à éviter ;
  • une activité physique trop tardive. Si le sport est recommandé, il est préférable de ne pas pratiquer une activité physique trop intense dans les trois heures qui précèdent le coucher.


Quand les comportements du quotidien ne sont pas en cause, il peut s’agir d’une insomnie secondaire due à une cause organique ou psychologique. Diverses pathologies sont possibles :  

  • l’asthme ;
  • le reflux gastro-œsophagien ;
  • un problème cardiaque ;
  • le syndrome des jambes sans repos, relativement fréquent. Les impatiences sont des sensations désagréables, survenant surtout le soir, au niveau des jambes. Seul le fait de bouger permet de les calmer. Elles peuvent générer des difficultés d’endormissement et, à terme, entraîner une déstructuration du sommeil. Dans la plupart des cas, ces impatiences se doublent, durant la nuit, de petits mouvements répétitifs qui peuvent provoquer des micro-éveils ;
  • le syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS). Il s’agit d’arrêts répétés de la respiration pendant la nuit. Il concerne environ 5 % de la population et se manifeste par des ronflements, une somnolence diurne, des pauses de la respiration, une polyurie Augmentation (au-dessus du seuil de 3 litres) de la quantité des urines émises pendant 24 heures. (Source : Larousse ©) Voir la définition  

    [ Publié le 27 octobre 2011 ]
    nocturne, une somnolence diurne et, parfois, par des maux de tête au réveil ;
  • l’anxiété et la dépression, à l’origine de nombreuses insomnies sévères.


Enfin, certaines insomnies sévères ne sont associées à aucune cause précise, mais peuvent être liées à une mauvaise perception de son sommeil.

Mot-clef : Trouble sommeil

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Besoin de parler à quelqu'un ?

Angoisse, mal-être, déprime : parlez-en avec un bénévole formé par des psychologues.

 

En savoir plus

 

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER