Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Maux et Maladies > Maladies - Examens > Incontinence urinaire > Quels sont les traitements de l'incontinence urinaire ?

Incontinence urinaire 

Quels sont les traitements de l'incontinence urinaire ?

[ Publié le 17 janvier 2013 ]

Les options thérapeutiques de l’incontinence urinaire sont très nombreuses : elles doivent être graduellement adaptées au patient (âge, sexe, poids), au(x) mécanisme(s) de l’incontinence urinaire, et à la gravité des symptômes (gêne, complications).

Les mesures générales sont toujours utiles. Elles sont passées en revue dans le paragraphe « Prévention ».

Chez la femme :

 

1.   Incontinence d’effort :

  • Rééducation/physiothérapie.
  • Médicaments tonifiant le sphincter : duloxetine, œstrogènes par voie locale.
  • Suspension par bandelettes (TVT, TOT), implants renfort du sphincter de la vessie.
  • Colpo-suspension chirurgicale (technique de Burch…).

2.   Incontinence d’urgence :

  • Limitation des apports hydriques, rééducation de la miction, psychothérapie de soutien.
  • Médicaments anticholinergiques de l’instabilité vésicale relaxant le détrusor (oxybutynine, solifenacine…) à posologie lentement progressive, œstrogènes par voie locale.
  • En milieu spécialisé : neurostimulation de l’appareil urinaire.

3.   Incontinence par débordement : médicaments relaxant le col vésical – alpha-bloquants (alfuzosine, tamsulosine…) – et médicaments tonifiant la musculature du détrusor (efficaces mais généralement mal tolérés).



Chez l’homme :

 

1.   Incontinence d’effort :

  • Rééducation/physiothérapie.
  • Médicaments tonifiant le sphincter : duloxetine.

2.   Incontinence d’urgence :

  • Limitation des apports hydriques, rééducation de la miction, psychothérapie de soutien.
  • Médicaments anticholinergiques de l’instabilité vésicale relaxant le détrusor (oxybutynine, solifenacine…) après avoir vérifié l’absence d’obstacle prostatique.
  • En milieu spécialisé : neurostimulation de l’appareil urinaire.

3.   Incontinence par débordement :

  • Médicaments relaxant le col vésical : alpha-bloquants (alfuzosine, tamsulosine…) et médicaments tonifiant la musculature du détrusor (efficaces mais généralement mal tolérés).
  • Endoscopie ou chirurgie de la prostate et/ou de l’urètre.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie