Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Maux et Maladies > Maladies - Examens > Incontinence urinaire > Quels sont les symptômes de l'incontinence urinaire ?

Incontinence urinaire 

Quels sont les symptômes de l'incontinence urinaire ?

[ Publié le 17 janvier 2013 ]

La classification de l’incontinence urinaire en trois grands mécanismes ne reflète pas fidèlement la réalité, mais elle reste utile à la compréhension de la prise en charge thérapeutique :

1.    L'incontinence d'effort. Par ce mécanisme, toute action augmentant la pression sur la vessie provoque un écoulement brutal de l'urine par dysfonctionnement du mécanisme de fermeture de la vessie : toux, éternuement, effort, rire... Fait notable : les fuites ne sont généralement pas précédées d’envie d’uriner.
On retrouve ce mécanisme le plus souvent après un affaiblissement des muscles du périnée. Ce type d’incontinence est donc plus fréquent chez la femme que chez l’homme. Elle apparaît généralement chez l’homme atteint d’un cancer de la prostate à la suite d’un geste chirurgical ayant atteint accidentellement le sphincter Dispositif musculaire entourant un orifice ou un canal naturel et permettant son ouverture et sa fermeture. (Source : Larousse ©) Voir la définition  

[ Publié le 27 octobre 2011 ]
de la vessie.  

2.    L'incontinence d’urgence. Au cours de ce type d’incontinence, la vessie se contracte anormalement, de façon spasmodique, alors qu’elle est peu remplie (on parle aussi de « vessie hyperactive »). S’ensuivent une envie urgente d’uriner et, à défaut de pouvoir uriner, une perte d'urine involontaire. C’est le type d'incontinence le plus fréquemment rencontré chez la personne âgée. Dans bon nombre de cas, l’origine de cette hyperactivité vésicale reste inconnue. Ce type d’incontinence se retrouve autant chez la femme que chez l’homme.

3.    L'incontinence par débordement. Ce type d’incontinence touche surtout les hommes âgés porteurs d’une hypertrophie prostatique bénigne. Le mécanisme en est le suivant : à un stade évolué de cette affection, la prostate vient comprimer l’urètre, empêchant l'écoulement normal de l'urine. L'urine s'accumule alors dans la vessie qui finit avec le temps par se distendre,  laissant échapper le « trop-plein » d’urine.

De nombreuses personnes, hommes ou femmes, ont en réalité une incontinence mixte, qui est une combinaison d’au moins deux des mécanismes décrits. La combinaison la plus fréquemment rencontrée est l'incontinence « de stress », ou encore l’incontinence « d’effort ».

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie