Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Maux et Maladies > Maladies - Examens > Prévention de l'embolie pulmonaire > Quels sont les symptômes de l'embolie pulmonaire ?

Prévention de l'embolie pulmonaire 

Quels sont les symptômes de l'embolie pulmonaire ?

[ Publié le 14 janvier 2013 - mis à jour le 12 juillet 2016 ]

La thrombose veineuse profonde est la cause majeure de l’embolie pulmonaire. Chronologiquement, elle précède l’embolie pulmonaire, d’où l’importance d’en faire le diagnostic précoce.

Bien que systématiquement recherchée, la thrombose veineuse profonde n’est pas toujours diagnostiquée – et encore moins traitée –, car ses symptômes sont inconstants et trompeurs, surtout en son début lorsque l'utilité d’en faire le diagnostic est pourtant essentielle. De nombreux examens biologiques et d’imagerie peuvent être nécessaires pour affirmer l’existence d’une thrombose veineuse ou d’une embolie pulmonaire. Ils nécessitent une hospitalisation.

 

De plus, nous avons vu que bon nombre de thromboses veineuses profondes surviennent spontanément, c'est-à-dire en dehors de situations qui habituellement mettent sur sa voie.

 

Donc, dans une majorité des cas, c’est le diagnostic d’embolie pulmonaire qui est d’abord suspecté, devant une difficulté respiratoire brutale, une douleur thoracique, un trouble aigu du rythme cardiaque, une tachycardie, une toux irritative avec parfois crachat de sang, ou encore une syncope.

 

Selon le nombre de thrombus, le niveau de l'obstruction, le diamètre du caillot, tout ou partie du poumon est privé de sang artériel. Ainsi, un gros caillot peut vite se bloquer et condamner une partie importante du poumon, tandis qu’un petit caillot peut aller en profondeur et ne condamner qu’une petite partie du poumon.

 

Environ 10 % des embolies pulmonaires sont mortelles dans l’heure. L’évolution spontanée de la thrombose veineuse profonde peut être favorable lorsqu’elle conduit à la disparition du thrombus par activation du système fibrinolytique Médicament utilisé pour détruire les caillots formés dans la circulation sanguine. (Source : Larousse ©) Voir la définition  

[ Publié le 27 octobre 2011 ]
physiologique.

 

Quels sont les examens réalisés ?

Le diagnostic d'embolie pulmonaire fait appel à différents examens.

La radiographie de thorax, l’électrocardiogramme, les gaz du sang peuvent aider pour orienter le diagnostic mais leur normalité n’élimine pas une embolie pulmonaire. Un taux normal de D-Dimères (<500 ng/ml), permet d'écarter le diagnostic de thrombose en évolution. Au contraire, un taux élevé de D-Dimères ne permet pas de l'affirmer.

 

Le diagnostic de certitude repose sur la réalisation d'un scanner thoracique, d'une scintigraphie pulmonaire, ou plus rarement d'une angiographie pulmonaire. Ces examens permettent de visualiser la présence du thrombus à l'intérieur de l'arbre pulmonaire artériel, et de quantifier la sévérité de l'obstruction vasculaire. Actuellement le scanner thoracique, examen diagnostique non invasif et facile d’accès, est privilégié.

 

La réalisation d'une échographie cardiaque a une valeur pronostique importante qui permet dans le même temps d'évaluer la sévérité de l'embolie pulmonaire et d’éliminer certains diagnostics différentiels.

 

Un écho-Doppler veineux des membres inférieurs est systématiquement réalisé, à la recherche d'une phlébite.

Mots-clefs : Cardiovasculaire , Embolie

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

logo_3935_ColDroite



Cholestérol, hypertension : votre médecin vous conseille de perdre du poids.

Nos diététiciennes vous aident à modifier vos habitudes alimentaires !

En savoir plus

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Cholestérol, hypertension : votre médecin vous conseille de perdre du poids.

Nos diététiciennes vous aident à modifier vos habitudes alimentaires !

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER