Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Maux et Maladies > Maladies - Examens > Les allergies domestiques > Comment soigner une allergie domestique ?

Les allergies domestiques 

Comment soigner une allergie domestique ?

[ Publié le 16 juillet 2012 ]

Le traitement de l’allergie nécessite trois étapes indispensables : l’éviction des allergènes et des irritants respiratoires, le soulagement des symptômes et l’immunothérapie spécifique (ou désensibilisation).

 

Éviction des allergènes et irritants respiratoires 

Il faut supprimer ou réduire autant que possible l’exposition aux allergènes et irritants respiratoires, qui favorisent ou aggravent les allergies.

 

Soulager les symptômes de l’allergie 

Les traitements dits « symptomatiques » visent à réduire et supprimer les manifestations de l’allergie : gonflement (œdème), rougeur (érythème) et démangeaisons (prurit).

 

Les traitements de l’allergie reposent essentiellement sur les antihistaminiques, les corticoïdes locaux (éventuellement utilisés par voie générale en cas de très forte crise d’allergie), les bronchodilatateurs, les corticoïdes inhalés et les antileucotriènes.

Ces médicaments agissent sur les symptômes en masquant la réaction allergique, mais sans la supprimer.

 

Les médicaments sont pris tant que les symptômes sont présents :

  • soit par voie locale : gouttes, collyres ;
  • soit par voie générale : comprimés, gélules.

 

L’immunothérapie spécifique ou désensibilisation

Elle est indiquée sur des critères diagnostiques très précis, déterminés après le bilan allergologique réalisé par le médecin allergologue. Ce dernier est le seul à même de juger de l’opportunité de ce traitement.

Encore appelé désensibilisation, l’immunothérapie spécifique aura des bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée :

  • diminuer voire supprimer les symptômes à terme 
  • diminuer la consommation des traitements symptomatiques
  • éviter la sensibilisation à d'autres allergènes
  • éviter l’aggravation de la rhinite
  • prévenir l'évolution de la rhinite vers l'asthme Affection inflammatoire chronique des bronches, caractérisée par des crises de dyspnée (gêne respiratoire) paroxystique sifflante témoignant d'une contraction brutale des muscles commandant l'ouverture et la fermeture des bronches, auxquelles s'associent un œdème et une hypersécrétion des muqueuses des voies aériennes (fosses nasales, pharynx, larynx, trachée, bronches). (Source : Larousse ©) Voir la définition  

    [ Publié le 27 octobre 2011 ]
    .

 

Le traitement dure entre 3 et 5 ans, et il peut se faire :

  • par voie sous-cutanée : petites injections dans le bras ;
  • par voie perlinguale (ou sublinguale) : gouttes liquides ou comprimés déposés chaque jour sous la langue. C’est la méthode la plus utilisée pour les allergènes courants.

 

Les clés de l'efficacité de l’immunothérapie spécifique sont un traitement précoce, la bonne observance et la durée du traitement.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie