Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Maux et Maladies > Maladies - Examens > Les allergies domestiques > Quels sont les signes des allergies domestiques ?

Les allergies domestiques 

Quels sont les signes des allergies domestiques ?

[ Publié le 16 juillet 2012 ]

Une allergie est une réponse anormale du système immunitaire à un contact avec une substance étrangère : l’allergène Substance qui entraîne une réaction allergique chez certains sujets. (Source : Larousse ©) Voir la définition  

[ Publié le 27 octobre 2011 ]
.
Les allergies domestiques se traduisent surtout sur le plan respiratoire par un ensemble de symptômes affectant le nez, la bouche, la gorge, les bronches et aussi les yeux. Seul un médecin allergologue pourra distinguer une véritable allergie d’une autre maladie ayant des symptômes similaires.

 

Les symptômes des allergies domestiques

La rhinite, la conjonctivite Inflammation de la conjonctive, d'origine infectieuse, virale, parasitaire ou allergique. (Source : Larousse ©) Voir la définition  

[ Publié le 27 octobre 2011 ]
et l’asthme Affection inflammatoire chronique des bronches, caractérisée par des crises de dyspnée (gêne respiratoire) paroxystique sifflante témoignant d'une contraction brutale des muscles commandant l'ouverture et la fermeture des bronches, auxquelles s'associent un œdème et une hypersécrétion des muqueuses des voies aériennes (fosses nasales, pharynx, larynx, trachée, bronches). (Source : Larousse ©) Voir la définition  

[ Publié le 27 octobre 2011 ]
sont des réactions courantes aux allergènes lorsqu’ils entrent en contact avec le nez, les yeux et les bronches.

 

De survenue parfois brutale, les signes évocateurs de la rhinite persistante sont :

  • des crises d'éternuements en salves,
  • un écoulement nasal clair, souvent abondant,
  • une obstruction nasale plus ou moins importante,
  • des démangeaisons du nez et/ou du palais,
  • et très souvent une conjonctivite, sous la forme de larmoiements, rougeurs et picotements de l’œil.

 

Si elle n'est pas traitée, la rhinite allergique risque de s’aggraver, voire d’évoluer vers un asthme Affection inflammatoire chronique des bronches, caractérisée par des crises de dyspnée (gêne respiratoire) paroxystique sifflante témoignant d'une contraction brutale des muscles commandant l'ouverture et la fermeture des bronches, auxquelles s'associent un œdème et une hypersécrétion des muqueuses des voies aériennes (fosses nasales, pharynx, larynx, trachée, bronches). (Source : Larousse ©) Voir la définition  

[ Publié le 27 octobre 2011 ]
allergique.

 

Les symptômes évocateurs d'un asthme allergique sont :

  • des difficultés respiratoires, avec une sensation d’oppression thoracique,
  • une toux sèche,
  • une respiration sifflante.

 

L’allergie aux acariens peut aussi provoquer parfois une dermatite atopique (ou eczéma atopique) dont les symptômes sont rougeurs et démangeaisons au niveau du visage, cuir chevelu et des plis de flexion des membres.

 

Les conditions favorisant l’apparition des symptômes

  • le matin au lever ou dans la soirée,
  • au contact des éléments allergènes : animaux, moisissures, poussières, etc.,
  • plutôt en automne (allumage du chauffage) ou en fin d’hiver (logements moins aérés) pour les allergies aux acariens.

 

Allergie ou pas ? 

Les rhinites, les conjonctivites et les asthmes ne sont pas tous d’origine allergique.

Ils peuvent être dus à des facteurs non spécifiques : virus, polluant, médicaments, etc.

Seul un diagnostic précis établi par un professionnel de santé spécialisé en allergologie  permettra de faire la différence et d’adopter le bon traitement.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie