Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Maux et Maladies > Maladies - Examens > Reprise du travail après un cancer > Quelles sont les éventualités existantes si la reprise du travail dans ses ...

Reprise du travail après un cancer 

Quelles sont les éventualités existantes si la reprise du travail dans ses conditions originelles n'est pas possible ?

[ Publié le 12 avril 2011 ]

En fonction de son état de santé, la personne peut choisir de reprendre son activité à plein temps ou à temps partiel thérapeutique. Une partie de son salaire est alors versé sous formes d’indemnités journalières.

Si la personne ne peut pas reprendre son activité dans les mêmes conditions précédant son arrêt de travail, elle pourra bénéficier de deux régimes : le contrat de rééducation professionnel qui s’effectue chez son employeur ou le reclassement qui lui permettra de suivre une formation afin de changer de métier.


Si les conséquences de la maladie entraînent des difficultés à la reprise de l’activité professionnelle, dans des conditions dites « normales », à court ou moyen terme, le salarié peut solliciter des dispositifs de soutien :

  • le contrat de rééducation professionnelle qui lui permet de se réadapter à son ancienne fonction et à son poste de travail ou la reconversion professionnelle en accédant à la formation professionnelle vers un nouveau métier;
  • le reclassement professionnel.

 

Le contrat de rééducation professionnelle peut être mis en place si l’incapacité de la personne a été évaluée par la commission des droits de l’autonomie des personnes handicapées ou CDAPH.

Un contrat est alors signé par le salarié, l’employeur et l’assurance maladie pour une période qui peut varier de trois mois à un an et qui peut être renouvelée.

Il protège la personne du licenciement durant cette période.Le salarié s’engage à ne pas démissionner à la suite du contrat et à rester en poste pour une durée au moins égale à celle du contrat.
Le montant du salaire est versé par l’employeur et l’assurance maladie de la personne.

Un reclassement professionnel peut aussi être envisagé. C’est le médecin du travail qui adresse la demande à l’employeur qui étudie la proposition. En cas de difficulté ou de désaccord, l’inspecteur du travail peut prendre la décision après consultation auprès du médecin du travail. Cette disposition ne doit pas entraîner de modification du  contrat de travail. En fonction de différents critères, la personne peut bénéficier de formations pour trouver un nouvel emploi.

La Maison Départemental de Personnes Handicapées ou MDPH de votre département peut vous renseigner. Vous pouvez aussi vous rapprocher de votre médecin du travail.
La bourse du travail propose des permanences gratuites d’informations sur le droit du travail.

Mots-clefs : Cancer , Santé travail

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

ECHANGER