Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Maux et Maladies > Maladies - Examens > Diabète de type 2 > Quelles sont les complications du diabète de type 2 ?

Diabète de type 2 

Quelles sont les complications du diabète de type 2 ?

[ Publié le 12 avril 2011 - mis à jour le 15 septembre 2016 ]

Le diabète de type 2 est un facteur de risque de maladie cardiovasculaire. Il peut également être source de complications au niveau des organes riches en petits vaisseaux (l’œil et le rein) et encore au niveau des nerfs (neuropathie).

 

Maladie cardiovasculaire

Un taux élevé de glucose dans le sang est un facteur de coagulabilité excessive du sang, ce qui augmente le risque d'obstruction de vaisseaux sanguins (thrombose) des gros vaisseaux (du cœur, du cerveau ou encore des pieds, avec le risque de gangrène dans ce dernier cas).

 

Rétinopathie

Le diabète, quand il est mal équilibré depuis plusieurs années, peut conduire à une atteinte de la rétine, voire de la vision elle-même (atteinte à différencier de la cataracte, plus fréquente dans le diabète  mais non spécifique).

 

Néphropathie

Deux éléments sont à surveiller : l’apparition d’albumine dans les urines, et l’altération de la fonction rénale (marquée par une réduction de la clairance de la créatinine, c’est-à-dire par une altération de la capacité du rein à éliminer les déchets).

 

Neuropathie 

La marque clinique est assez paradoxale, dans la mesure où on peut voir à la fois une perte de sensibilité et des douleurs aussi ; Les fibres nerveuses les plus longues sont touchées, ce qui explique que les pieds soient les plus touchés. Il est donc très important d’évaluer sa sensibilité au niveau des pieds.

 

Sensibilité aux infections

L'élévation chronique de la glycémie, quand le diabète est mal équilibré, rend le patient plus sensible aux infections. Ceci joint à l’atteinte des gros vaisseaux (artérite), des petits vaisseaux, et à l’atteinte des nerfs, fait des pieds un foyer important de complication.

Une telle conjonction explique, en effet, qu’une lésion même minime au niveau du pied – une peau trop épaisse (hyperkératose) qui se fissure, une plaie en marchant sur un objet blessant mais sans douleur ressentie du fait de la perte de sensibilité, une blessure dans les auto-soins de pédicurie (un ongle mal taillé), etc. – expose au risque de plaie chronique, voire de gangrène (« pied diabétique »).

 

La perte de sensibilité au niveau des pieds est donc à dépister systématiquement.


vignette-etp-programmes

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

logo_3935_ColDroite



Cholestérol, hypertension : votre médecin vous conseille de perdre du poids.

Nos diététiciennes vous aident à modifier vos habitudes alimentaires !

En savoir plus

CHOISIR

logo_3935_ColDroite

Faire reconnaître son invalidité... Et après ?
 

Nos assistantes sociales vous aident dans vos démarches.

 

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER