Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Maux et Maladies > Maladies - Examens > Athérosclérose > Quelles sont les causes de l'athérosclérose et comment la prévenir ?

Athérosclérose 

Quelles sont les causes de l'athérosclérose et comment la prévenir ?

[ Publié le 12 avril 2011 - mis à jour le 24 novembre 2016 ]

Il existe 12 facteurs de risque cardiovasculaire qui plus ou moins associés provoquent l’athérosclérose. Trois ne sont pas modifiables, ce sont : l’âge, le sexe et la famille (l’hérédité). Neuf sont modifiables, dépendant du comportement individuel, ce sont : le tabac, le cholestérol, le diabète, l’hypertension artérielle, le stress psychosocial, la sédentarité, l’obésité abdominale, une alimentation pauvre en fruits et légumes, l’excès d’alcool. L’association de plusieurs facteurs de risque, même de faible intensité, peut entraîner un risque très élevé de maladie cardiovasculaire.

 

L’athérosclérose est liée à de nombreux facteurs de risque. Ils augmentent la possibilité d’apparition de la maladie mais en sont aussi une cause directe.

 

Il y a trois facteurs sur lesquels on ne peut pas agir : l’âge (le vieillissement entraîne altération et épaississement des parois des artères), le sexe (les hommes ont un risque plus élevé que les femmes et il existe en moyenne un décalage de dix ans entre les accidents cardiovasculaires des hommes et ceux des femmes), et la famille (terrains héréditaires, génétiques qui augmentent le risque de chaque membre de la famille).

 

Mais il y a surtout 9 facteurs sur lesquels chacun peut agir et qui dépendent de nos comportements :

  • le tabac, qui favorise la formation de caillots, altère la capacité des vaisseaux à se dilater et diminue le taux de bon cholestérol ou HDL cholestérol, ce qui favorise la formation des plaques d’athérome. Presque tous ceux qui font un infarctus avant 45 ans sont des fumeurs et entre 30 et 70 ans 4 décès cardiovasculaires sur 10 sont liés au tabac. Le tabac est responsable de 36% des infarctus.

 

Voir ici nos conseils pour arrêter de fumer

 

  • le diabète de type 1 ou diabète de type 2 qui est défini comme un excès de sucre dans le sang. En France plus de 3 millions de personnes ont un diabète ; dans la grande majorité c’est un diabète de type 2, diabète gras, qui s’associe à un surpoids avec obésité abdominale. Le diabète est responsable de 10% des infarctus ;
  • l’excès de cholestérol c'est-à-dire un excès de mauvais cholestérol, le LDL cholestérol, et/ou un bon cholestérol, HDL cholestérol trop bas, et/ou un excès de triglycérides dans le sang. L’excès de LDL cholestérol favorise la formation des plaques d’athérome. En France 10 millions de personnes ont un problème de cholestérol, on parle de dyslipidémie. L’excès de cholestérol est responsable d’un infarctus sur deux.
  • l’hypertension artérielle (HTA), qui est une élévation permanente de la pression artérielle et qui entraine un épaississement et un durcissement des artères. Quinze millions de français sont hypertendus. L’HTA est le premier facteur de risque d’accident vasculaire cérébral. Elle est responsable de 18% des infarctus.
  • Le surpoids et l’obésité abdominale. C’est surtout le tour de taille qui compte. Quand il dépasse 88 cm pour une femme et 102 cm pour un homme, on parle d’obésité abdominale qui est un facteur de risque cardiovasculaire. L’obésité abdominale est responsable de 20% des infarctus.

 

Voir ici notre test pour savoir si vous êtes à votre poids de forme

 

  • Le stress psychosocial : anxiété, angoisse, dépression, hostilité sont des facteurs de risque cardiovasculaire ; Le stress aigu est un facteur déclenchant fréquent d’accident cardiovasculaire. Le stress chronique (au travail ou à domicile) a une influence négative sur l’ensemble des autres facteurs de risque. Il est responsable de 33% des infarctus.
  • Voir notre test pour évaluer votre stress
  • La sédentarité c'est-à-dire l’absence d’activité physique régulière fait le lit des autres facteurs de risque. Elle est responsable de 12% des infarctus.

 

Voir notre test sur l’activité physique. et ici les conseils de notre expert pour reprendre une activité physique

 

  • Une alimentation pauvre en fruits et légumes : le fait de ne pas manger tous les jours des fruits et des légumes est un facteur de risque responsable de 14% des infarctus.
  • L’excès d’alcool : l’excès d’alcool et en particulier l’alcoolisation aigue c'est-à-dire au moins cinq unités d’alcool augmente le risque d’accident cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral.

 

Faites notre test pour évaluer votre consommation d’alcool.

 

Le risque cardiovasculaire est élevé quand il existe soit au moins un facteur de risque d’un niveau sévère (niveau de tabagisme, de pression artérielle, de cholestérol, de glycémie, de tour de taille  très élevé) soit l’association de plusieurs facteurs de risque, même de faible intensité. 25 à 45% des adultes dans les pays industrialisés ont un risque élevé d’être atteint d’une maladie cardiovasculaire.

 

Il est donc important de pouvoir calculer son risque cardiovasculaire. Avec quelques données simples, âge, sexe, pays d’habitation, niveau de cholestérol total, niveau de HDL cholestérol, le fait de fumer ou pas, le fait de prendre un traitement anti-hypertenseur ou pas, le fait d’être diabétique, on peut estimer son risque cardiovasculaire global à 10 ans à partir de deux bases de données internationales, une américaine (Framingham) et une européenne (SCORE) sur le site cardiorisk.fr. On peut ainsi facilement évaluer son risque de maladie coronaire et d’accident vasculaire cérébral dans les 10 ans et surtout le comparer à une personne de même âge et de même sexe qui n’a pas de facteur de risque.

 

C’est en luttant contre chacun de ces facteurs de risque que le développement de la plaque d’athérome et donc l’apparition de l’athérosclérose pourra être évitée.

 

Ainsi, il est recommandé :

  • Si vous fumez : d’arrêter de fumer
  • En cas de diabète, d’avoir une hémoglobine A1C < 7 % sans hypoglycémie,
  • En cas d’excès de cholestérol, d’avoir un cholestérol total < 2 g/l, un LDL cholestérol < 1,6 g/l et un HDL cholestérol > 0.6 g/l,
  • En cas d’hypertension artérielle (HTA), d’avoir une pression artérielle < 140/90 mmHg en consultation et < 135/85 mmHg sur 18 mesures réalisées à domicile (3 mesures le matin et le soir trois jours de suite),
  • De se maintenir à son poids de forme et d’avoir un tour de taille < 80 cm pour une femme et < 90 cm pour un homme,
  • De gérer le stress par des approches psychologiques adaptées,
  • De manger tous les jours des fruits et des légumes,
  • D’avoir une activité physique régulière,
  • De boire pas ou peu d’alcool.


vignette-etp-programmes

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

logo_3935_ColDroite



Cholestérol, hypertension : votre médecin vous conseille de perdre du poids.

Nos diététiciennes vous aident à modifier vos habitudes alimentaires !

En savoir plus

CHOISIR

logo_3935_ColDroite

Faire reconnaître son invalidité... Et après ?
 

Nos assistantes sociales vous aident dans vos démarches.

 

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER