Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Maux et Maladies > Maladies - Examens > Troubles du rythme cardiaque > Quels sont les symptômes des troubles du rythme et que faire en cas d'apparition ...

Troubles du rythme cardiaque 

Quels sont les symptômes des troubles du rythme et que faire en cas d'apparition de ces signes ?

[ Publié le 12 avril 2011 - mis à jour le 4 octobre 2016 ]

Les troubles du rythme peuvent être complètement asymptomatiques, ou au contraire provoquer des symptômes gênants, volontiers anxiogènes, tels que les palpitations qui sont les symptômes les plus fréquents. Le premier examen à réaliser pour explorer l’activité électrique du cœur est l’électrocardiogramme (ECG) de repos, examen clé pour le diagnostic des troubles du rythme qui fait partie du bilan cardiologique de base.

 

Les symptômes sont différents en fonction du trouble du rythme :

  • Les extrasystoles peuvent être complètement asymptomatiques ou au contraire gênantes avec la sensation de palpitations, sensation de choc dans la poitrine ou de raté suivi d’une impression désagréable voire angoissante.
  • Les tachycardies se caractérisent par une accélération du rythme cardiaque qui peut être accompagné d’essoufflement, d’étourdissement ou d’évanouissement et de douleurs dans la poitrine.
  • Les bradycardies se manifestent par un rythme cardiaque ralenti qui peut provoquer une fatigabilité, des essoufflements ou des étourdissements, voire des pertes de connaissances brèves.
  • L’arythmie par fibrillation atriale (FA) entraîne un rythme cardiaque irrégulier parfois rapide, pouvant être accompagné de malaise, d’une sensation de vertige, d’essoufflement anormal, de douleurs précordiales voire d’insuffisance cardiaque. Elle peut survenir par crise, souvent nocturne, on parle de FA paroxystique. Souvent elle devient permanente.
  • La fibrillation ventriculaire entraîne brutalement une chute avec perte de connaissance et arrêt respiratoire. C’est une urgence vitale, l’absence d’intervention dans les cinq minutes par le témoin du malaise entraîne une mort subite ou des lésions cérébrales irréversibles.
  • Les bradycardies se manifestent par un rythme cardiaque ralenti qui peut provoquer une fatigabilité, des essoufflements ou des étourdissements, voire des pertes de connaissances brèves. 


En cas de palpitations, il est utile de repérer si les battements sont réguliers ou irréguliers, si leurs apparitions sont brutales ou progressives, quelles ont été leurs durées et si elles apparaissent plus à l’effort qu’au repos ou la nuit. Si possible, il faut noter la fréquence cardiaque c'est-à-dire en comptant le nombre de battements par minute en prenant son pouls.

 

Pour prendre le pouls : posez votre majeur au niveau du poignet, sur la face interne de la main, côté pouce. Comptez le nombre de pulsations sur 15 secondes et multipliez par quatre ce nombre pour avoir le nombre de battements par minute.

 

Un pouls est considéré comme lent lorsqu’il est inférieur à 50 bpm (battements par minute). Un pouls est considéré comme rapide lorsqu’il est supérieur ou égal à 100 bpm.

 

Si votre rythme cardiaque bat de façon anormale soit il est trop lent, soit il est trop rapide, soit il bat de façon irrégulière, il faut réaliser un électrocardiogramme (ECG) de repos, examen clé du bilan cardiologique pour le diagnostic des troubles du rythme.

 

Comme les troubles du rythme sont très souvent ponctuels, ils ne sont alors pas visibles sur l’ECG de repos. Le cardiologue pourra vous proposer alors d’autres examens complémentaires : le holter sur 24 ou 48 heures (ECG ambulatoire enregistré pendant 24 à 48 heures) qui est un enregistreur portable qui mémorise l’activité électrique du cœur pendant 24 à 48 heures, un enregistreur ECG « à la demande » (R test) où le patient déclenche lui-même l’enregistrement dès qu’il ressent des symptômes et l’épreuve d’effort qui permet d’enregistrer l’ECG en milieu hospitalier pendant un effort standardisé, examen idéal pour déceler un trouble du rythme apparaissant à l’effort. Il peut aussi vous proposer une exploration électrophysiologique, c'est-à-dire un ECG à l’intérieur du cœur, cet examen est complexe et invasif, il permet l’étude précise de la conduction électrique dans le tissu nodal, il a des indications très spécifiques faites par le spécialiste des troubles du rythme qu’on appelle le rythmologue.   


vignette-etp-programmes

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

logo_3935_ColDroite



Cholestérol, hypertension : votre médecin vous conseille de perdre du poids.

Nos diététiciennes vous aident à modifier vos habitudes alimentaires !

En savoir plus

CHOISIR

logo_3935_ColDroite

Faire reconnaître son invalidité... Et après ?
 

Nos assistantes sociales vous aident dans vos démarches.

 

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER