Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Maux et Maladies > Maladies - Examens > Troubles du rythme cardiaque > Que sont les troubles du rythme et quelles en sont les causes ?

Troubles du rythme cardiaque 

Que sont les troubles du rythme et quelles en sont les causes ?

[ Publié le 12 avril 2011 - mis à jour le 4 octobre 2016 ]

Les troubles du rythme représentent des dérèglements du système électrique du cœur. Toutes les pathologies cardiaques, appelées cardiopathies, peuvent entraîner des troubles du rythme plus ou moins graves. Les deux plus fréquents troubles du rythme sont les extrasystoles qui sont bénignes sur cœur sain et l’arythmie par fibrillation atriale qui peut être responsable d’accidents vasculaires cérébraux (AVC).

 

Le cœur est un muscle stimulé par un système électrique qui lui permet de se contracter (systole) et de se relâcher (diastole) de façon automatique. Le point de départ de ce système, le nœud sinusal, est situé dans l’oreillette droite, il régule les battements cardiaques, ce qu’on appelle la fréquence cardiaque. Au repos et au calme, cette fréquence cardiaque est normalement comprise entre 60 et 80 battements par minute, elle varie avec l’émotion, l’activité physique, les excitants, les médicaments et bien d’autres facteurs.

 

À partir du nœud sinusal, l’influx électrique va cheminer jusqu’aux ventricules en passant par un tissu électrique appelé tissu nodal. Du fait d’une cardiopathie, et/ou à l’occasion de facteurs déclenchants (fièvre, hypertension artérielle, anémie, hyperthyroïdie, troubles hydro-électrolytiques, excitants, médicaments, drogues, tabac, alcool, stress, émotion, sport, changement climatique brutal…), la transmission de l’influx électrique du cœur peut être perturbée :

  • Elle peut être ralentie ou interrompue, on parle de bradychardie ou de troubles de la conduction (électrique du cœur),
  • Ou elle peut être accélérée, ou générer une activité anormale, on parle alors de tachycardie et de troubles du rythme cardiaque.

 

On distingue :

  • Les extrasystoles qui sont des battements prématurés du muscle cardiaque en rapport avec une excitation électrique anormale qui naît soit de l’oreillette (extrasystole auriculaire) soit du ventricule (extrasystole ventriculaire). Ce trouble du rythme est très fréquent, c’est le plus banal. Sur cœur sain, les extrasystoles sont bénignes, en revanche en cas de cardiopathie elles peuvent être graves et nécessiter un traitement spécifique.

 

    • Les tachycardies sont des accélérations du cœur. Elles sont appropriées quand elles sont liées aux efforts ou au stress. Elles peuvent être inappropriées quand elles sont excessives lors d’une émotion, d’un stress ou d’un effort violent ; on parle de tachycardie quand la fréquence cardiaque est supérieure ou égal à 100 battements par minute. Il existe plusieurs types de tachycardies inappropriées :
      • la tachycardie sinusale qui est bénigne,
      • les tachycardies atriales comme le flutter auriculaire qui entraîne une tachycardie régulière permanente à 150 bpm à traiter rapidement,
      • les tachycardies jonctionnelles liées à un circuit électrique anormal entre oreillettes et ventricules (faisceau accessoire) avec accès de tachycardie très rapide (200 bpm) à début et fin brusques,
      • et les tachycardies ventriculaires toujours sévères qui sont des urgences médicales absolues.

       

    • Les bradycardies sont des ralentissements du rythme cardiaque ; la transmission de l’influx électrique peut être ralentie ou interrompue, on parle alors de trouble de la conduction. Il existe une bradycardie quand la fréquence cardiaque est inférieure à 50 battements par minute. Ce peut être :
      • une bradycardie sinusale banale qui est normale chez le sportif endurant bien entraîné,
      • des bradycardies par déficience sinusale (bloc sino-atrial) avec ralentissement permanent ou transitoire et pauses brèves du rythme des oreillettes,
      • et les bradycardies par bloc atrio-ventriculaire (ou auriculo-ventriculaire) avec ralentissement permanent ou transitoire du rythme des ventricules.

 

  • La fibrillation ventriculaire est une urgence vitale absolue, le cœur perd toute activité électrique organisée des ventricules avec inefficacité mécanique complète du cœur ; c’est l’arrêt cardiaque immédiat qui sans intervention (appel du 15 = SAMU, massage cardiaque externe, mise en place d’un défibrillateur automatisé externe) entraîne la mort dans les 5 minutes. Le seul traitement est le choc électrique externe. Les contractions cardiaques sont rapides, désorganisées, anarchiques et totalement inefficaces ; ce trouble du rythme entraîne brutalement un arrêt du cœur, on parle de mort subite.

 

Il faut savoir qu’il existe des troubles du rythme bénins (les plus fréquents) comme les extrasystoles sur cœur sain qui n’influencent pas la durée de vie d’un individu, et en revanche des troubles du rythme gravissimes comme la fibrillation ventriculaire qui est une urgence vitale commandant les trois gestes qui sauvent : appeler le 15, masser, défibriller.

 

Toutes les cardiopathies peuvent causer des troubles du rythme.

Parmi les autres origines, on peut citer :      

  • l’âge avancé,
  • l’hypertension artérielle (principale facteur de risque de fibrillation atriale),
  • l’anémie,
  • les maladies de la thyroïde,
  • une forte fièvre, Les excitants cardiaques dont l’abus de café, la nicotine, l’alcool, certains médicaments ou certaines drogues,
  • les troubles hydro-électrolytiques, c'est-à-dire les troubles de l’équilibre des ions (en particulier le calcium et le potassium) qui circulent dans le sang et qui régissent l’influx électrique,
  • des facteurs psychiques comme le stress et la dépression,
  • un changement climatique brutal surtout chez le sujet âgé,

les maladies pulmonaires comme les broncho-pneumopathies, c'est-à-dire les infections des bronches ou des poumons, les embolies pulmonaires …


vignette-etp-programmes

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

logo_3935_ColDroite



Cholestérol, hypertension : votre médecin vous conseille de perdre du poids.

Nos diététiciennes vous aident à modifier vos habitudes alimentaires !

En savoir plus

CHOISIR

logo_3935_ColDroite

Faire reconnaître son invalidité... Et après ?
 

Nos assistantes sociales vous aident dans vos démarches.

 

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER