Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Maladies des valves ou valvulopathies 

L'essentiel

[ Publié le 23 mai 2011 - mis à jour le 14 septembre 2016 ]

Les maladies des valves ou valvulopathies sont des dysfonctionnements qui touchent les valves du cœur, valves mitrales, aortiques, tricuspides ou pulmonaires. Si elles se rétrécissent et freinent le passage du sang, on parle de rétrécissement valvulaire. Si les valves ne sont plus étanches ou si elles fuient, on parle d’insuffisance valvulaire.

mobile-dis-maladies-valves

 

Les maladies des valves peuvent avoir une origine congénitale (présente dès la naissance), elles peuvent aussi être acquises, être liées au vieillissement ou à des maladies inflammatoires (comme le rhumatisme articulaire aigu) ou infectieuses (comme l’endocardite infectieuse).

 

Les maladies des valves ne présentent aucun symptôme pendant longtemps, jusqu’au jour où des symptômes apparaissent ou une complication brutale vient les révéler. Ces symptômes sont variés : essoufflement anormal, douleurs précordiales, palpitations, malaises…


C’est pourquoi, il est important que le médecin réalise une auscultation attentive du cœur au cours d’une consultation médicale ce qui lui permettra d’entendre ce qu’on appelle un souffle cardiaque, signe clinique suspectant une atteinte d’une valve cardiaque.

 

Pour confirmer l’atteinte d’une valve cardiaque, l’examen indispensable à réaliser est l’échocardiographie-doppler, examen indolore, qui permet de faire le diagnostic, d’en évaluer la sévérité et le retentissement cardiaque, ainsi que d’en suivre l’évolution dans le temps.

 

Toutes maladies des valves imposent la prévention de l’endocardite (infection des valves) qui repose sur l’identification des sujets à risque, sur la connaissance des gestes à risque, sur la protection éventuelle par des antibiotiques, sur l’hygiène bucco-dentaire (brossage des dents deux fois par jour et surveillance au moins deux fois par an par le chirurgien-dentiste), et la lutte contre les infections.

 

Le traitement des valvulopathies passe par le traitement des maladies causales (inflammatoires, infectieuses) et, dès que les défaillances des valves sont importantes, par un traitement interventionnel qui peut être soit chirurgical, soit par cathétérisme interventionnel. 


vignette-etp-programmes

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

logo_3935_ColDroite



Cholestérol, hypertension : votre médecin vous conseille de perdre du poids.

Nos diététiciennes vous aident à modifier vos habitudes alimentaires !

En savoir plus

CHOISIR

logo_3935_ColDroite

Faire reconnaître son invalidité... Et après ?
 

Nos assistantes sociales vous aident dans vos démarches.

 

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER