Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Rendez-vous experts > Interviews d'experts > "Vivre avec un diabète" : trois questions au Dr Charles Barsamian

Interviews d'experts

"Vivre avec un diabète" : trois questions au Dr Charles Barsamian

[ Publié le 14 novembre 2011 ]
Cliquez sur les visuels agrandir

Le diabète connaît une progression alarmante : il touche désormais plus de 220 millions de personnes dans le monde, dont plus de 3,5 millions en France. Le Dr Charles Barsamian est médecin nutritionniste à l’hôpital Ambroise Paré de Paris. A l’occasion de la Journée mondiale du diabète, le 14 novembre, il fait le point sur cette maladie, sa prévention et ses traitements.

De quoi parle-t-on au juste quand on évoque le diabète ?

Dr Charles Barsamian – Le diabète désigne un trouble de l'utilisation du sucre par l'organisme, du fait d'un dysfonctionnement du pancréas qui ne libère pas assez d'insuline. Il existe sous deux formes. Le diabète de type 1, dit "insulinodépendant", touche surtout les jeunes. Il s’agit d’une affection auto-immune : le corps sécrète des anticorps qui détruisent les cellules du pancréas. Le principal traitement consiste à s’injecter de l’insuline pour remplacer celle que le pancréas ne peut fabriquer. Le diabète de type 2, dont le nombre de cas explose, apparaît la plupart du temps à l’âge adulte. Il touche en particulier les sujets sédentaires et en surpoids. Leur organisme développe progressivement une résistance à l’insuline, ce qui provoque une augmentation du taux de sucre dans leur sang. Pour ce type de diabète, un régime bien conduit et une activité physique suffisante et quotidienne peuvent suffire. Sinon, des médicaments, voire de l’insuline, sont prescrits pour stabiliser la glycémie. A cela s’ajoute plusieurs cas particulier, dont le diabète gestationnel, qui touche les femmes enceintes. La plupart du temps, il disparaît après l’accouchement mais peut réapparaître lors d’une grossesse ultérieure ou plus tard dans la vie. Il nécessite un suivi rapproché de la femme enceinte, ainsi qu’un régime et une activité physique adaptés.

 

Pourquoi est-ce une maladie grave ?

Dr Charles Barsamian – Un diabète bien équilibré n’empêche pas de mener une vie quasiment normale. Cependant, la plupart des diabétiques de type 2 s’ignorent. Leur maladie n’est donc pas contrôlée et peut provoquer des complications potentiellement graves. Les diabétiques sont ainsi plus exposés aux infarctus du myocarde et aux accidents vasculaires cérébraux (AVC). Ils peuvent aussi souffrir de problèmes rénaux, ophtalmologiques ou neurologiques. La neuropathie diabétique, par exemple, occasionne des troubles de la sensibilité, notamment au niveau des pieds. Ils sont plus exposés aux plaies qui s’infectent : c’est ce qu’on appelle le "pied diabétique". Ces infections peuvent aller jusqu’à nécessiter une amputation. D’autres troubles, comme un dysfonctionnement érectile chez les hommes, impactent la qualité de vie.

 

Comment prévenir le diabète de type 2 ou éviter ses complications ?

Dr Charles Barsamian – Il faudrait que les personnes à risque – celles qui ont des antécédents familiaux, par exemple, ou qui sont en surpoids – fassent un bilan incluant la mesure de la glycémie veineuse. La prévention d’un diabète de type 2 passe aussi par une bonne hygiène de vie, à savoir une alimentation équilibrée et une activité physique quotidienne et modérée. En effet, cette maladie a des facteurs génétiques, mais aussi environnementaux.

Si vous êtes diabétique, un suivi régulier de votre hémoglobine glyquée (HbA1c) est indispensable pour vérifier que votre diabète est bien équilibré. Faites trois repas équilibrés par jour, en bannissant le grignotage et les sucres rapides. Vous pouvez manger des fruits mais mieux vaut le faire à la fin d’un repas, afin que le sucre qu’ils contiennent soit dilué dans l’ensemble de la prise alimentaire. Enfin, vous devrez consulter régulièrement votre médecin traitant ou votre diabétologue.

Propos recueillis par Alexandra Capuano 

 


Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Blog expert

Une « épidémie silencieuse »

par Christine Ramonnet  ,  Stéphanie Renaudin

vignette-blog-sante-epidemie-juin

CHOISIR

10 moments pour prendre
soin de soi

10-moments-pour-prendre-soin-de-soi

ECHANGER