Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Rendez-vous experts > Interviews d'experts > Rendez-vous expert sur l'allaitement : trois questions à la Dre Pia de Rancourt

Interviews d'experts

Rendez-vous expert sur l'allaitement : trois questions à la Dre Pia de Rancourt

[ Publié le 19 octobre 2011 ]

L’allaitement maternel suscite de nombreuses inquiétudes pour les futures et jeunes mères, mais aussi des questions concrètes sur le bon déroulement des tétées. La Dre Pia de Rancourt est pédiatre en maternité et consultante en lactation : elle nous donne ses conseils.

Quels sont les bénéfices de l’allaitement au sein et quelles en sont les contraintes ?
Dre Pia de Rancourt
Plusieurs études montrent que les femmes qui allaitent perdent du poids plus facilement. Elles seraient aussi mieux protégées contre le cancer du sein et de l’ovaire. Par ailleurs, le retour de couches est retardé, minimisant les risques d’anémie. Quant aux enfants nourris au sein, ils sont significativement moins souvent atteints de troubles ORL, respiratoires et gastro-intestinaux, et peut-être moins sujets aux allergies, surtout lorsqu’il existe des antécédents familiaux. Les crevasses ne sont pas une fatalité. Pour les éviter, la bouche du bébé doit englober la majeure partie de l’aréole, et pas seulement le mamelon. Le lait est un excellent onguent pour les mamelons : je conseille d’en appliquer un peu avant et après la tétée. En revanche, les crèmes étalées sur les seins ont l’inconvénient de faire perdre ses repères olfactifs au bébé, et rendent la prise du sein en bouche moins aisée.

 

Comment se passe la tétée, en pratique ?
Dre Pia de Rancourt
L’allaitement se passe au mieux quand le bébé est en état d’éveil "calme" : il peut ainsi mettre en jeu ses réflexes et ses capacités de succion. Plus vous êtes installée confortablement, le dos calé, les bras soutenus – le coussin d’allaitement est très utile –, plus vous êtes détendue et mieux la tétée se passera. Le corps de votre enfant fait face au vôtre, "ventre contre ventre", avec l’oreille, l’épaule et le bassin dans le même axe, pour favoriser l’ouverture de la bouche et une prise optimale du sein. Quand la tétée est efficace, vous sentez que le bébé comprime le sein et aspire le lait. Ses lèvres sont déroulées sur le sein. Les mouvements des maxillaires sont lents, réguliers, par salves, avec de courtes pauses pour reprendre son souffle mais sans lâcher le sein. Les mouvements de succion sont amples et vous entendez le bébé déglutir. Ses joues ne doivent pas se creuser pendant la tétée. Cela vous indique qu’il a suffisamment de sein en bouche, que le mamelon arrive au niveau de son palais et qu’il n’est donc pas comprimé entre les gencives. Sinon, cela entrainerait des douleurs et des crevasses au niveau des seins, et stimulerait insuffisamment la lactation.

 

Si l’enfant n’est pas nourri au sein, est-ce un problème ?
Dre Pia de Rancourt
L’allaitement maternel constitue la référence pour l’alimentation du nourrisson. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de nourrir son bébé exclusivement au sein pendant au moins six mois, mais ce n’est pas un diktat ! Cette question propre à chaque couple se pose au cours de la grossesse. Les femmes qui se tournent vers l’alimentation au biberon ont leurs propres raisons, parmi lesquelles leur histoire personnelle, leurs représentions de l’allaitement, le rapport à leur corps : elles ne peuvent pas, ou ne souhaitent pas, donner le sein. L’essentiel est que ce choix soit libre et éclairé, puis respecté par les soignants comme par l’entourage. Inutile de culpabiliser ou de vous laisser culpabiliser : mieux vaut donner le biberon de bon cœur que le sein contrainte et forcée !

Propos recueillis par Alexandra Capuano

 


Mot-clef : Allaitement

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite

Bébé vient d'arriver : comment retrouver ses formes en gardant la forme, même en allaitant !

Nos diététiciennes vous conseillent.

En savoir plus