Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Rendez-vous experts > Interviews d'experts > "Rentrée et santé des enfants" : trois questions au Dr Philippe Grandsenne

Interviews d'experts

"Rentrée et santé des enfants" : trois questions au Dr Philippe Grandsenne

[ Publié le 8 septembre 2011 ]
Cliquez sur les visuels agrandir

Le Dr Philippe Grandsenne est pédiatre depuis trente ans. Il exerce en ville depuis vingt ans. Spécialiste de la petite enfance, il a écrit plusieurs ouvrages sur ce thème. Il nous donne ses conseils pour une rentrée réussie.

Lors de la rentrée scolaire, quels sont les principaux motifs de consultation des parents ?

Dr Philippe Grandsenne – Généralement pour vérifier que tout va bien et que les vaccins, notamment, sont à jour. A cet égard, je conseille de retenir ces jalons pour les rappels contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, seuls vaccins obligatoires en France : "CP, sixième, terminale". C’est un moyen mnémotechnique bien pratique… Le cas échéant, les parents nous demandent aussi les certificats médicaux nécessaires à la pratique sportive – ou les certificats contre-indiquant le sport à l’école, ce qui est plutôt rare chez les très jeunes.

Enfin, de nombreux parents nous consultent parce que leur enfant présente des signes d’angoisse comme des troubles du sommeil ou des douleurs au ventre et à la tête. Même en maternelle, les parents s’inquiètent pour l’avenir de leur progéniture et, bien malgré eux, transmettent leur stress. A cela s’ajoutent l’angoisse de la séparation d’avec les parents et la peur de l’inconnu. D’autant plus quand l’enfant change d’univers : l’entrée à la maternelle, en primaire ou au collège sont autant de "premières fois" bien souvent redoutées !

 

Peut-on se contenter du médecin scolaire pour le suivi de son enfant ?

Le médecin scolaire passe très peu dans les établissements. Il ne faut donc pas l’attendre pour rechercher d’éventuels troubles sensoriels. Ainsi, si vous êtes myope, il y a des risques que votre enfant le soit aussi. Emmenez-le donc chez un ophtalmologiste tous les deux ans, par exemple à toutes les fêtes des pères des années paires, c’est-à-dire avant l’été. S’il a besoin de lunettes, il aura le temps de s’y habituer pendant les vacances et rentrera à l’école avec elles. Bien entendu, consultez votre médecin traitant, ou le pédiatre, dès que c’est nécessaire, par exemple au moment des maux d’hiver.

 

Mon enfant a peur de l’école : comment l’aider à passer le cap ?

Dédramatisez l’école ! Ce n’est pas son but de terroriser les élèves. Transmettez à votre enfant le message qu’il n’y va pas pour "réussir sa vie" mais pour apprendre plein de choses très chouettes et se faire plaisir. Il arrive parfois qu’un enfant développe une réelle phobie : quand il se met à craindre l’école au point de hurler et de pleurer, et de refuser mordicus d’y aller, je recommande d’aller consulter un psychologue.

Propos recueillis par Alexandra Capuano

 


Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Besoin de parler à quelqu'un ?

Angoisse, mal-être, déprime : parlez-en avec un bénévole formé par des psychologues.

 

En savoir plus

 

ECHANGER