Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Hygiène > Les Poux > Quels sont les traitements contre les poux ?

Les Poux 

Quels sont les traitements contre les poux ?

[ Publié le 8 janvier 2013 ]

Outre les insecticides, d’autres traitements peuvent se révéler efficaces. Inutile, en revanche, d’espérer prévenir les poux : seuls les parasites matures peuvent être éradiqués !

Il n’existe pas de traitement préventif contre les poux. La seule manière d'essayer d’éviter la contamination est de faire attention dans les endroits que l’on sait contaminés (par exemple, déconseiller à un enfant d’échanger son bonnet avec un camarade s’il y a des poux dans la classe) et de prévenir l’entourage de la personne infestée dès que des poux ont été détectés (généralement l’établissement scolaire).

Le traitement repose généralement sur l’utilisation d’un insecticide. Mieux vaut privilégier les lotions, les spray étant déconseillés chez les enfants asthmatiques. Les insecticides ciblent le système nerveux des poux. Ils n’agissent que sur les poux ayant atteints leur maturité. Il est donc fortement recommandé d’appliquer à nouveau l’insecticide 7 à 10 jours après le premier traitement afin d’éradiquer les poux issus des dernières lentes.

Une autre option est une solution à base de diméthicone, un dérivé de la silicone qui intervient sur le métabolisme des parasites et les tue par asphyxie. Son efficacité est comparable à celle des insecticides, les effets secondaires en moins.

Dans tous les cas, il est nécessaire de peigner les cheveux humides de la personne infestée tous les trois jours, pendant deux semaines. Cette méthode écologique, jointe au traitement, permet de venir à bout des poux à condition que le porteur n’ait pas été réinfecté entre-temps.

Enfin, un médicament par voie orale peut-être utilisé. Il s’agit de l’ivermectine, un antiparasitaire neurotoxique déjà employé contre la gale. S’il est très pratique – un comprimé suffit –, il n’est jamais prescrit en première intention afin d’éviter les résistances et doit être réservé aux cas particuliers, comme les épidémies en institution.

Les shampoings anti-poux sont considérés comme peu, voire pas efficaces : la concentration d’actifs dans la mousse n’est pas suffisante pour tuer les parasites. Au contraire, elle leur permet de s’adapter petit à petit au traitement et de devenir résistants.

Même chose pour l’eau : les poux sont capables de fermer leurs orifice respiratoires pendant plusieurs heures, il est donc impossible de les noyer.
 
Comme les traitements n’agissent que sur les poux matures, sachez qu’il est inutile de traiter les personnes non atteintes dans le but de prévenir la contamination.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie