Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Les droits et aides spécifiques aux enfants et aux parents d'enfants en situation de handicap 

Quelles sont les autres aides pour compenser les frais liés à un handicap ?

[ Publié le 4 juillet 2012 - mis à jour le 17 janvier 2014 ]

Les parents d’enfants bénéficiant de l’AEEH peuvent cumuler plusieurs prestations et notamment le versement de la PCH.

 

La prestation de compensation du handicap (PCH)

Les parents d’un enfant en situation de handicap peuvent choisir entre :

  • le bénéfice d’un complément d’AEEH, auquel s’ajoute l’élément de prestation de compensation du handicap lié à l’aménagement du logement ou du véhicule, ou aux surcoûts résultant du transport,
  • et la prestation de compensation du handicap (PCH) dans son intégralité.

 

Pour bénéficier de l’intégralité de la prestation de compensation du handicap (PCH), l’enfant doit :

 

Ce droit d’option peut intervenir :

  • lors d’une première demande de prestation,
  • à l’occasion d’un renouvellement,
  • en cas de changement de situation.

 

Le congé de présence parentale

Dans le secteur privé

  • Pour qui ? : les salariés dont l’enfant (de moins de 20 ans à la charge de ses parents) est atteint d’une maladie, d’un handicap ou victime d’un accident d’une particulière gravité rendant indispensable la présence de l’un de ses parents.
  • Pour quelle durée ? : pour six mois renouvelables dans la limite de trois ans, et pour 310 jours au maximum sur cette durée. Le congé de présence parentale peut être renouvelé à l’issue de la période initiale de trois ans, si l’état de santé de l’enfant à charge le nécessite.

 

Dans le secteur de la fonction publique

  • Pour qui ? : les salariés dont l’enfant est atteint d’une maladie d’une particulière gravité rendant indispensable la présence de l’un de ses parents.
  • Pour quelle durée ? : pour 310 jours ouvrés, dans la limite de trois ans, sur 36 mois, par enfant et par pathologie. La durée de congé de présence parentale doit être fixée par le médecin qui suit l’enfant (période initiale du congé) avant d’éventuel renouvellement.
  • Quels montants d’indemnisation ? : dans les deux cas, ce congé n’est pas indemnisé.
  • Une allocation journalière de présence parentale (AJPP) peut être sollicitée auprès du médecin conseil de la Sécurité sociale dont dépend l’enfant par tout parent salarié ou en formation professionnelle pris en charge par le Pôle Emploi. Cette allocation est versée après avis favorable pour une période de 22 jours par mois, à raison de 42.71 € par jour pour un couple, et de 50.75 € par jour pour les parents isolés (montants au 1er mai 2013). Un formulaire Cerfa est mis à disposition des allocataires par les centres de sécurité sociale.

 

Le congé de soutien familial

  • Pour qui ? : les salariés ayant au moins deux ans d’ancienneté dans une entreprise et devant cesser leur activité professionnelle pour s’occuper d’un proche handicapé.
  • Pour quelle durée ? : le congé de soutien familial a une durée de trois mois, renouvelable dans la limite d’un an sur toute la carrière du salarié. Le salarié peut y mettre un terme de façon anticipée si :

puce grise la personne aidée décède,

puce grise la personne aidée est admise dans un établissement,

puce grise ses ressources diminuent de façon importante,

puce grise un service d’aide à domicile assiste la personne aidée,

puce grise un autre membre de la famille prend lu aussi un congé de soutien familial.

  • Quels montants d’indemnisation ? : le congé de soutien familial est non rémunéré, sauf en cas de disposition particulière portée sur la convention collective du parent salarié.
  •  Et après ? : à l’issue de son congé, le salarié retrouve son emploi, ou un emploi similaire, et une rémunération au moins équivalente.                                    

Bon à savoir

Pour demander à bénéficier d’un congé de présence parentale ou d’un congé de soutien familial, il faut en faire la demande auprès de son employeur au moins :

  • quinze jours avant la date souhaitée de début de congé de présence parentale,

  • deux mois avant la date souhaitée de début du congé de soutien familial.

 

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite

Faire reconnaître son invalidité... Et après ?
 

Nos assistantes sociales vous aident dans vos démarches.

 

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie