Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Grossesse > Les grossesses sous surveillance > Où doit-t-on s'adresser quand le médecin évoque une grossesse pathologique ?

Les grossesses sous surveillance 

Où doit-t-on s'adresser quand le médecin évoque une grossesse pathologique ?

[ Publié le 28 janvier 2013 ]

Il existe trois types de maternités. Elles sont équipées pour accueillir les grossesses à bas risque comme les grossesses à très haut risque. Dès qu’une femme enceinte se retrouve dans la catégorie des grossesses pathologiques, elle est orientée vers une maternité de type 2 ou 3.

Les maternités de type 1. Ce sont les plus nombreuses. Elles accueillent les femmes qui ne présentent aucun facteur de risque. La plupart n’ont pas de pédiatre sur place 24 heures/24.

Les maternités de type 2. Elles sont équipées d’un service de médecine néonatale, reçoivent les femmes enceintes qui ont des grossesses à risque, par exemple en raison d’un diabète ou d’une hypertension artérielle. Elles assurent le suivi et l’accouchement, à condition qu’il n’existe pas de risque de grande prématurité, avant le début du huitième mois de grossesse.

Les maternités de type 3. Elles disposent d’une unité de soins intensifs pour les bébés, ou d’un service de réanimation pédiatrique et parfois, maternel. Il en existe une soixantaine en France, réparties sur tout le territoire. Les femmes qui présentent une menace d’accouchement prématuré sévère, mais aussi celles qui souffrent d’une hypertension importante, sont transférées dans ce type de maternité. Les mamans dont l’enfant présente une malformation cardiaque ou une hernie diaphragmatique détectée à l’échographie accouchent aussi dans ces maternités équipées pour la prise en charge intensive des nouveau-nés.

Face à une grossesse pathologique, la sage-femme passe la main pour les décisions médicales, mais elle reste parfois très présente. Grâce à l’organisation du suivi de la grossesse en réseau, les femmes enceintes à risque peuvent bénéficier d’une hospitalisation à domicile, avec la visite très régulière d'une sage-femme.

La visite de l’anesthésiste, à partir du huitième mois de grossesse, détermine souvent le lieu d’accouchement approprié. En cas de grossesse gémellaire qui présente des risques pour l’un des enfants, le médecin peut décider du transfert d’une maternité de type 2 à une maternité de type 3.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Dialoguer avec son médecin pour un traitement réusssi 

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER