Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Grossesse > Premiers jours avec bébé > Les premiers sens en éveil

Premiers jours avec bébé 

Les premiers sens en éveil

[ Publié le 21 janvier 2013 ]

Dès la naissance, un bébé dispose déjà d’une panoplie impressionnante de capacités sensorielles. Il réagit à l’odeur de sa mère, au son de sa voix, à une caresse... La relation mère-enfant débute pendant la grossesse et s'enrichit chaque jour dès les premières minutes de vie. Être attentif à la manière dont un bébé utilise tous ses sens pour communiquer permet de mieux dialoguer avec lui, mieux le comprendre et le rassurer, et bien sûr cela participe à son développement.

Le toucher

Le toucher est la première capacité sensorielle à apparaître chez le foetus. Dans l’utérus, le futur bébé est déjàexposéà différentes sensations tactiles : il suce son pouce, joue avec le cordon ombilical ou avec ses pieds. Il n'est pas rare qu'une échographie montre le foetus entrain de téter son pouce.
À la naissance, un bébé se montre très réactif au toucher. Grâce à son réflexe d’agrippement, il est capable de serrer très fort un doigt dans sa main.

Le toucher joue un rôle important dans la vie émotionnelle et relationnelle d'un bébé. Certains gestes, telle une caresse, lui procurent un sentiment de bien-être qui suffit parfois à calmer ses pleurs, tandis que d’autres, comme une piqûre, peuvent au contraire altérer son sentiment de sécurité et de confort. Il est donc très sensible aux gestes qu’on lui porte et particulièrement à ceux de ses parents et de ses proches.

La vue

À la naissance, un bébé voit la lumière, mais aussi les ombres ; il discerne le contour des objets même si c’est un peu flou. Sa vue est comparable à celle d’une personne qui aurait perdu ses lunettes.

Il peut fixer son regard pendant un instant si la sollicitation est forte, mais il a du mal à accommoder. Sa capacité visuelle se limite à environ 30 cm. Au cours des premières semaines de son existence, le nourrisson vit dans un monde d’ombres et de lueurs tamisées. Ses progrès vont aller très vite cependant. À deux mois, il pourra poursuivre un objet qui se déplace. À 4 mois, sa vue s’apparentera davantage à la vue d’un adulte qu’à celle d’un nouveau-né.

L'ouïe

L’audition à la naissance est une fonction plus élaborée que la vision. Déjà, durant la vie intra-utérine, vers 4 mois, le fœtus entend les sons. Il est sensible aux changements de rythme et d’intonation des voix qui lui parviennent. Sa mère peut sentir son enfant sursauter dans son ventre en cas de bruit violent ou inattendu. Le foetus perçoit mieux les fréquences plus basses, comme la voix de son père par exemple.

Ainsi, à la naissance, un bébé reconnaît la voix de sa mère et de son père. Ces voix, de même que certains sons ou certaines mélodies familières, sont rassurantes et apaisantes pour lui.

L'odorat

L'odorat d'un bébé est déjà très élaboré à la naissance.

Les substances odorantes provenant de l'alimentation de la mère et transportées par le liquide amniotique apportent au foetus ses premières expériences olfactives susceptibles d’influencer ses préférences après la naissance. Il peut s’agir, par exemple, de l’ail, du cumin, de la carotte, du fromage, du café ou de l’anis, mais aussi de l’alcool ou de la fumée de tabac.

Ainsi, dès la naissance, un bébé distingue rapidement l’odeur de sa mère de celles des autres personnes. Il distingue aussi l’odeur du lait de sa mère des autres laits maternels. Pour lui, cette odeur est sécurisante et réconfortante, car elle assure sa survie. Aussi, le seul fait que sa mère le prenne contre elle le rassure et le calme. Rapidement, il reconnaît aussi les odeurs associées à sa famille, par exemple celles de la cuisine ou celles de certains végétaux qui se trouvent dans son environnement.

Le goût

Dès la naissance, le bébé est compétent pour reconnaître les goûts comme les odeurs. Il continue de se familiariser avec les saveurs de l’alimentation de sa mère, non plus à travers le liquide amniotique, mais par le lait maternel. Les enfants nourris au sein montreraient d’ailleurs une acceptation des aliments plus large que ceux nourris au biberon qui n’ont pas expérimenté autant de variété.

Le bébé a des réactions innées qui lui permettent de rechercher le sucré et d’éviter l’amer, car le sucré stimule sa succion et lui procure un sentiment de bien-être. Cet effet calmant est très net dans les premières semaines de vie. Lorsque le lait maternel a un goût différent de celui auquel l’enfant est habitué, il le manifeste en grimaçant ou en le recrachant.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Dialoguer avec son médecin pour un traitement réusssi 

CHOISIR

logo_3935_ColDroite

Bébé vient d'arriver : comment retrouver ses formes en gardant la forme, même en allaitant !

Nos diététiciennes vous conseillent.

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie