Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Grossesse > Les Fausses Couches > Que faire en cas de suspicion de fausse couche ?

Les Fausses Couches 

Que faire en cas de suspicion de fausse couche ?

[ Publié le 17 janvier 2013 ]

Une suspicion de fausse couche est à considérer comme une urgence. Des examens simples et indolores permettront de confirmer le diagnostic ou de rassurer la future maman.

En cas de saignement, accompagné ou non de douleurs, il faut contacter son médecin sans attendre : il procédera à un examen gynécologique, réalisera une échographie et prescrira une prise de sang.

En cas de fausse couche, l'examen gynécologique confirmera l'origine utérine du saignement et l'échographie montrera la présence d'un embryon en voie d'expulsion sinon son absence.

En fait, le plus souvent, le diagnostic de fausse couche se fait au cours de l'échographie habituelle du premier trimestre de la grossesse alors que la patiente ne se plaint d'aucun symptôme particulier.

Mot-clef : Grossesse

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Dialoguer avec son médecin pour un traitement réusssi 

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie