Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Grossesse > L'interruption médicale de grossesse > Comment se déroule l'interruption médicale de grossesse ?

L'interruption médicale de grossesse 

Comment se déroule l'interruption médicale de grossesse ?

[ Publié le 8 janvier 2013 ]

Les gestes médicaux dépendent du terme de la grossesse. Lors d’un entretien, le couple est informé des modalités.

Une fois la décision prise, le couple reçoit toutes les informations sur le déroulement pratique de l’IMG : la consultation d’anesthésie, le bilan préopératoire, la date et la durée de l’hospitalisation, les formalités administratives.

Lors de cette consultation, le médecin évoque clairement le protocole retenu, avec les techniques adaptées à la situation. Le fœtus perçoit la douleur au cinquième mois de grossesse. Pour limiter ses souffrances et réduire le temps de l’expulsion, le spécialiste explique l’intérêt de réaliser un fœticide par injection avant l’accouchement. L’accord de la patiente est indispensable.

Si l’opération se déroule avant 14 semaines d’aménorrhée et qu’une autopsie n’est pas nécessaire, la technique se rapproche de l’interruption volontaire de grossesse. La méthode choisie est l’aspiration par voie vaginale sous anesthésie générale. Préalablement, la sage-femme ou le médecin peut poser à la patiente un dispositif interne pour dilater progressivement le col. Sinon, il est possible d’expulser le fœtus à l’aide de médicaments. Deux jours avant l’hospitalisation, la femme reçoit un produit qui provoque des contractions. Un deuxième produit facilite la dilatation du col de l’utérus en milieu hospitalier.

Si l’opération survient après 14 semaines d’aménorrhée, dans une première phase, la femme prend un médicament qui bloque l’action de l’hormone de grossesse. Deux jours plus tard, au moment de l’hospitalisation, un nouveau traitement provoque les contractions et la dilatation du col de l’utérus.

Dès le début du travail, la douleur de la femme est prise en charge, soit par une anesthésie péridurale Technique d'anesthésie locorégionale consistant en l'injection d'une solution d'anesthésique dans l'espace péridural (entre les vertèbres et la dure-mère, enveloppe méningée la plus externe). (Source : Larousse ©) Voir la définition  

[ Publié le 27 octobre 2011 ]
, soit par une injection de morphine. Parfois, on lui administre un médicament contre le risque infectieux. L’accouchement se déroule par voie basse dans la mesure du possible. Certaines femmes insistent pour voir l’enfant et le toucher. D’autres redoutent cette étape.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Dialoguer avec son médecin pour un traitement réusssi 

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie