Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Grossesse > Médicament et Grossesse > Quel est le calendrier des risques ?

Médicament et Grossesse 

Quel est le calendrier des risques ?

[ Publié le 28 février 2012 - mis à jour le 16 février 2015 ]

La grossesse constitue un état physiologique au cours duquel on peut distinguer deux grandes périodes de développement :

  • La période embryonnaire qui correspond aux trois premiers mois de grossesse (premier trimestre). Durant cette période, l’ébauche de tous les organes est mise en place.
  • La période fœtale, après le premier trimestre, au cours de laquelle l’embryon se développe et/ou les organes acquièrent une maturité fonctionnelle et histologique.

 

En fonction de la période de la grossesse, certains médicaments sont susceptibles de provoquer des effets sur le développement embryo-fœtal.

 

On distingue :

  • Les effets tératogènes (malformatifs) : liés aux expositions en début de grossesse (la période pendant laquelle le risque est maximal correspond au premier trimestre de la grossesse). Il s’agit du risque d’apparition d’anomalies dans l’anatomie ou le fonctionnement des organes de l’embryon pendant la période où ceux-ci se forment (au cours des deux premiers mois de la grossesse). Les médicaments tératogènes, heureusement peu nombreux, sont donc absolument contre-indiqués pendant le premier trimestre.

 

  • Les effets foetotoxiques : le fœtus est sensible aux substances absorbées par la mère et celles-ci peuvent avoir des effets néfastes. Cette sensibilité peut être constante ou varier au cours de la grossesse. Certains médicaments ne sont toxiques pour le fœtus qu’à un certain stade de la grossesse et peuvent être employés hors de cette période.

  • Les effets néonataux : liés le plus souvent à des expositions survenues en fin de grossesse ou pendant, ce sont les risques encourus par le nouveau-né lorsque sa mère a absorbé une substance toxique pendant les dernières semaines de grossesse ou lors de l’accouchement. De plus, de nombreux médicaments passent dans le lait maternel et risquent d’être absorbés par le nourrisson.

 

Toutes les formes des médicaments, comprimés, gélules, sirop, pommade, gouttes nasales ou pour les yeux, gel, pommade, suppositoire, patch, etc., sont concernées.

 

Il faut aussi être vigilant avec les médicaments à base de plantes, de l'aromathérapie vendus en pharmacie ou sur Internet par exemple. S'assurer auprès du pharmacien ou du médecin qu'ils ne sont pas contre-indiqués lors d'une grossesse.

 

En effet, bien que naturelles, les huiles essentielles sont à proscrire pendant toute la durée de la grossesse ; seules, quelques-unes sont autorisées, mais elles restent rares, et ne doivent jamais être prise par voie orale, ni avant le 4ieme mois de grossesse, et que sur les conseils d’un professionnel de santé.

 

D’autre part, un médicament sur deux vendu sur internet est un faux. Il faut donc acheter sur un site officiel, rattaché à une pharmacie physique, autorisé sur le site du conseil de l’ordre et le gouvernement (consulter la liste officielle). Beaucoup de médicament sont contre-indiqués chez la femme enceinte, ou allaitante, en ayant un échange au comptoir, et non sur un site en ligne, le pharmacien sera plus à même de tenir compte de votre état pour vous conseiller.

Mots-clefs : Grossesse , Médicament

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Mal au ventre ? Gorge qui picote ? Nez qui coule ?

Comment se soigner en toute sécurité ?

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER