Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Glossaires > Glossaire IDS - Santé - Reproduction interdite

Glossaire IDS - Santé - Reproduction interdite

E

Ecchymose
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Communément, une ecchymose est appelée un « bleu ». Tâche foncée, bleuâtre ou violacée, correspondant à une infiltration de sang dans le tissu sous-cutané. Elle apparaît suite à un traumatisme (choc, coup), plus rarement, de façon spontanée.

Source :  IDS
Eczéma
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Une des plus fréquentes maladies de la peau, pouvant apparaître à tous les âges de la vie. L’eczéma se manifeste par des plaques rouges plus ou moins épaisses, responsables d’intenses démangeaisons. Son origine est souvent d’origine allergique (eczéma atopique, eczéma de contact).

Source :  IDS
Embole
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Corps étranger dont la migration et l’arrêt soudain dans la lumière d’un vaisseau provoquent une oblitération complète ou embolie. L’embole peut se présenter sous différentes formes: thrombus (caillot sanguin), bulle de gaz, amas microbien ou graisseux etc.

Source :  IDS
Embolie
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Obstruction d’un vaisseau sanguin par la migration, via la circulation sanguine, d’un embole.

Source :  IDS
Embolie pulmonaire
[ Publié le 25 juin 2015 ]

L'embolie pulmonaire correspond à l'obstruction de l'une des deux artères pulmonaires par un caillot (thrombose) issu le plus souvent d'une veine des membres inférieurs atteintes par une phlébite.

Source :  IDS
Embryogénèse
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Processus de développement de l’embryon humain depuis le stade de l’œuf fécondé jusqu’à la naissance.

Source :  IDS
Embryologie
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Sciences qui décrit et étudie les différentes étapes de transformations morphologiques de l’œuf fécondé en organisme.

Source :  IDS
Embryon
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Dès les premières divisions cellulaires qui suivent la phase de la fécondation, le terme d’embryon remplace celui d’œuf fécondé. Chez l’homme, ce terme est utilisé jusqu’au 3eme mois, et devient foetus après cette période.

Source :  IDS
Emphysème
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Maladie de l’appareil respiratoire.L’emphysème correspond à un processus destructeur du poumon, caractérisé par une infiltration d’air dans le tissu pulmonaire, provoquant une distension des petites bronches et des alvéoles pulmonaires, responsable d’une insuffisance respiratoire s’aggravant avec le temps. Une des causes majeures de l’emphysème pulmonaire est le tabagisme ; également certaines maladies génétiques comme un déficit congénitale en alpha1antitrypsine.Par extension, le terme « emphysème » désigne toute présence de gaz dans un tissu.

Source :  IDS
Empyème
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Accumulation de pus dans une cavité naturelle de l’organisme.

Source :  IDS
Encéphale
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Partie du système nerveux central abritée par la boîte crânienne. L’encéphale et la moelle épinière forment le système nerveux central. L’encéphale comprend le cerveau, le cervelet et le tronc cérébral.

Source :  IDS
Encéphalite
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Inflammation de l’encéphale.

Source :  IDS
Encoprésie
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Forme d’incontinence anale, chez un enfant, à un âge où le contrôle des sphincters devrait être acquis. L’origine de l’encoprésie est fonctionnelle (facteurs psychologiques le plus souvent) ; elle n’est pas due à une anomalie anatomique.

Source :  IDS
Endémie
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Présence habituelle d’une maladie dans une zone géographique déterminée. L’endémie devient pandémie, en l’absence de limite géographique.

Source :  IDS
Endocardite
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Inflammation de la tunique interne du cœur. Une endocardite peut avoir différentes causes. Souvent, elle est d’origine infectieuse.

Source :  IDS
Endocrine (interne)
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Terme désignant la fonction d’une glande synthétisant et libérant directement dans la circulation sanguine des hormones La thyroïde, les surrénales, l’hypophyse etc. sont des exemples de glandes endocrines.

Source :  IDS
Endomètre
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Muqueuse tapissant la cavité utérine. L’endomètre peut être le siège de différentes affections, notamment d’un fibrome.

Source :  IDS
Endométriose
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Affection gynécologique caractérisée par la présence et la prolifération d’ilots de cellules de l’endomètre (muqueuse tapissant l’utérus) en dehors de la cavité utérine, dans le bas ventre (ovaire, intestin, vessie…). Elle peut être source d’infertilité.

Source :  IDS
Enurésie
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Incontinence urinaire. L’énurésie est fréquente chez l’enfant ; elle correspond à une immaturité fonctionnelle des contrôles sphinctériens. On parle d’énurésie diurne (dans la journée) chez l’enfant de plus de trois ans, d’énurésie nocturne (« pipi au lit ») à partir de l’âge de 5 ans. Chez l’adulte, la signification de l’énurésie est différente. Elle est en rapport avec une affection médicale de nature inflammatoire, neurologique, mécanique etc.

Source :  IDS
Enzyme
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Molécule qui active ou facilite une réaction biochimique définie. Certains enzymes de l’organisme peuvent être dosés dans le sang, ce qui apporte une information sur le bon fonctionnement ou les dysfonctionnements de certains organes. Par exemple, les enzymes hépatiques renseignent sur le fonctionnement du foie.

Source :  IDS
Epanchement
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Présence d’un fluide (liquide ou gazeux) dans une partie de l’organisme qui, normalement, n’en contient pas. Par exemple, une pleurésie désigne un épanchement pleural avec présence anormale d’un liquide entre les deux feuillets de la plèvre qui enveloppent les poumons.

Source :  IDS
Epicondylite
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Inflammation des tendons du coude, qui s’insèrent au niveau de l’épicondyle, petite saillie osseuse de l’humérus, à la face externe du coude. On la désigne souvent sous le nom de « tennis elbow » mais cette inflammation n’a pas seulement le sport pour origine.

Source :  IDS
Epidémie
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Survenue d’une maladie dans une région donnée, à une période donnée, dont le nombre de cas est supérieur à celui attendu. Le terme est généralement employé au sujet de maladies infectieuses transmissibles. Par extension, il qualifie certaines affections en pleine expansion, comme le diabète, l’ostéoporose souvent qualifiées « d’épidémie silencieuses ».

Source :  IDS
Epiderme
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Couche superficielle de la peau, recouvrant le derme.

Source :  IDS
Epiglotte
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Petite structure cartilagineuse reliée au larynx, située en arrière de la langue. L'épiglotte s'abaisse pour fermer la glotte (l'orifice supérieur de la trachée) et aiguille les aliments vers les voies digestives ; elle s'élève pour ouvrir la glotte et orienter l’air vers les voies aériennes.

Source :  IDS
Epiglottite
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Inflammation de l’épiglotte. L’épiglottite est une infection virale ou bactérienne qui survient souvent brutalement. Elle peut être grave, surtout chez le nourrisson, car elle peut provoquer une obstruction du larynx responsable d’une détresse respiratoire.

Source :  IDS
Epilepsie (ou comitialité)
[ Publié le 25 juin 2015 ]

L’épilepsie est une affection neurologique se manifestant sous la forme de crise convulsive, provoquée par une hyperactivité électrique ponctuelle d’un groupe de neurones dans le cerveau. Dans sa forme la plus habituelle, elle est d’apparition brutale et elle entraîne une convulsion d’une partie ou de l’ensemble du corps (convulsion partielle ou généralisée).

Source :  IDS
Erysipèle (ou érésipèle)
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Maladie de la peau (du derme et de l’hypoderme), liée à une infection bactérienne (germe streptocoque le plus souvent), le plus souvent au niveau des jambes. Elle est caractérisée par des plaques rouges, douloureuses, chaudes ; elles sont souvent accompagnées d’un œdème (gonflement). Elle nécessite un traitement médical sans tarder.

Source :  IDS
Erythémateux
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Présentant les caractéristiques de l’érythème.

Source :  IDS
Erythème
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Rougeur de la peau, blanchissant à la pression.

Source :  IDS
Erythrocytes
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Globules rouges. Hématies.

Source :  IDS
Erythrose
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Coloration rouge intense de la peau. Diffuse, elle peut être liée à une augmentation de la masse globale des globules rouges dans le corps. Plus couramment, elle est localisée au visage ; elle est permanente et associée à de la couperose dont le préjudice est surtout esthétique.

Source :  IDS
Escarre
[ Publié le 25 juin 2015 ]

L'escarre est une plaie consécutive à un défaut d’oxygénation du tissu provoquée par une pression excessive et prolongée. C’est pourquoi le principal facteur favorisant les escarres est l’alitement prolongé, les escarres se développant principalement au niveau des points d’appui maximum, les fesses et les talons.

Source :  IDS
Escherichia Coli (ou Colibacille)
[ Publié le 25 juin 2015 ]

C’est une bactérie ou bacille qui appartient à la famille des entérobactéries, c’est-à-dire des bactéries qui vivent normalement dans l’intestin de l’homme. Parasites habituels de la flore intestinale, ces bactéries n’entraînent habituellement pas de maladie. On dit qu’elles sont non pathogènes. Néanmoins, certaines souches peuvent cependant s’avérer virulentes ou coloniser d’autres organes et être alors responsables d’infections : digestives (gastro-entérites), urinaires ou des méninges (méningites)…

Source :  IDS
Espace péridural
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Espace situé autour de la dure-mère, membrane qui protège la moelle épinière. Par extension, la péridurale désigne la technique d’anesthésie locorégionale consistant à injecter dans l’espace péridural, un produit analgésique ou anesthésique, au cours de l’accouchement.

Source :  IDS
Exanthème
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Forme spécifique d’érythème (rougeur) diffuse de la peau d’apparition brutale, associé parfois à un énanthème (rougeur des muqueuses). Les causes sont souvent infectieuses (scarlatine, rubéole, roséole…), parfois toxiques (origine médicamenteuse).

Source :  IDS
Excipient
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Substance associé au principe actif d’un médicament. L’excipient est normalement « neutre », « inerte « : il ne comporte pas d’effet direct sur l’organisme. L’excipient peut se présenter sous différentes formes (liquide, pâteuse, solide, gazeuse) ; il participe à la forme galénique du médicament (comprimé, sirop, aérosol, liquide injectable etc.) ; il permet de véhiculer le principe actif qu’il contient jusqu’aux cellules sur lesquelles s’exerce l’action thérapeutique. Il existe exceptionnellement des cas d’allergie ou d’intolérance individuelle à certains excipients. Par définition, dans un médicament générique, le principe actif est strictement comparable. Seul le(s) excipient(s) peuve(nt) changer.

Source :  IDS
Exérèse
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Ablation chirurgicale d’une partie d’un organe, d’une lésion, d’un corps étranger.

Source :  IDS
Exocrine
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Se dit d’une glande dont les sécrétions sont libérées vers le milieu extérieur de l’organisme par un canal excréteur. Citons, les glandes salivaires (salive), les glandes sudoripares (sueur), les glandes du tube digestif ou du système respiratoire.

Source :  IDS
Exophtalmie
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Saillie anormale ou protrusion du globe oculaire hors de son orbite. Ce symptôme est le plus souvent en rapport avec une maladie de la thyroïde.

Source :  IDS
Expectorant
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Médicament facilitant l’expectoration.

Source :  IDS
Expectoration
[ Publié le 25 juin 2015 ]

L’expectoration est l’expulsion, par la toux, de sécrétions encombrant les voies respiratoires (« crachats »). Certaines maladies bronchiques entraîne une importante expectoration matinale.

Source :  IDS
Exsudat
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Liquide suintant anormalement au niveau d’une zone inflammatoire.

Source :  IDS
Extrasystole
[ Publié le 25 juin 2015 ]

Contraction prématurée du cœur par rapport au rythme de base ; elle perturbe la succession régulière des battements. Une extrasystole peut être ressentie comme une sensation d’à-coup dans le cœur.

Source :  IDS