Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Enfance > La sécurité des tout petits > Le trotteur : un jouet à risque

La sécurité des tout petits 

Le trotteur : un jouet à risque

[ Publié le 20 novembre 2013 ]

Avec la marche, l’enfant gagne en hauteur, donc en point de vue différent, et en autonomie… De nombreux parents offrent à leurs tout-petits des trotteurs ou des youpalas pour leur donner dès le plus jeune âge l’avant-goût de cette liberté et ses découvertes. Néanmoins, depuis 2004, les trotteurs sont interdits de vente, publicité et importation au Canada qui juge ce « jouet » trop dangereux.

 

L’Association européenne pour la sécurité des enfants (ESCA) tire aussi régulièrement la sonnette d’alarme afin de proscrire les trotteurs en Europe. Et pour cause ! Selon la Commission de Sécurité des Consommateurs, une étude du service de pédiatrie de la faculté de médecine de Strasbourg révèle que 40 % des traumatismes crâniens des enfants âgés de moins de douze mois sont dus à des accidents en trotteurs.

 

De la vigilance

Plus de 80 % des accidents en trotteurs recensés par le service de pédiatrie à Strasbourg interviennent dans des escaliers. Les enfants, installés dans leurs trotteurs, ont chuté de la cage d’escalier ou du haut de quelques marches.

Ou alors, en pleine vitesse grâce à leurs petites roues, les enfants ont cogné durement leurs têtes contre une table, passant entre les pieds. Ou ils ont percuté fortement une armoire et des objets leur sont tombés dessus.

 

Enfin, aidés de leurs trotteurs, les enfants agrippent des objets en bord de table et se blessent ou se brûlent, s’il s’agit d’une casserole ou d’un bol de thé brûlant.

  • Le trotteur n’est utilisable que sur des surfaces planes
  • A la moindre marche, une barrière de sécurité fermée est à installer
  • Les professionnels de la santé estiment :
    • que le trotteur est simplement à proscrire dans une maison avec escalier
    • que l’utilisation doit être d’une heure maximum par jour
    • que le trotteur doit disparaitre dès l’instant où l’enfant acquiert la marche autonome
  • Les parents ne doivent jamais quitter des yeux leur enfant quand il est sur son trotteur

     

    Un jouet, uniquement un jouet

    Le trotteur, ou le youpala, n’est qu’un jouet, qui ne présente pas d’intérêt au développement de l’enfant et notamment de l’acquisition de la marche. Des études menées au Canada et aux Etats-Unis ont même établi que la marche autonome est retardée de deux à quatre mois chez les enfants habitués au trotteur.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER