Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Enfance > La sécurité des tout petits > La chaise-haute : halte aux chutes !

La sécurité des tout petits 

La chaise-haute : halte aux chutes !

[ Publié le 20 novembre 2013 ]

La chaise-haute est une grande étape dans la vie quotidienne des enfants et des parents. Le bébé maîtrise enfin la position assise et peuvent prendre place autour de la table, être en hauteur et pouvoir assister à la préparation et au partage des repas. Cependant la chaise-haute est aussi l’équipement de puériculture responsable du plus fort taux d’hospitalisation chez les enfants.

 

La chaise-haute ne peut être vendue sans notice d’emploi complète avec les instructions de montage, de réglage, et les conseils d’utilisation et d’entretien du fait du caractère dangereux de la chaise-haute, reconnu depuis plus de vingt ans.

 

Cet équipement de puériculture entraîne le plus de traumatismes crâniens et les blessures des victimes nécessitent aussi parmi les plus longues hospitalisations. Les enfants chutent généralement tête la première sur un sol dur, des carreaux de cuisine.

 

Les précautions à prendre :

  • Après montage, vérifier que l’enfant ne peut ni se pincer ni se couper les doigts avec la chaise
  • Toujours attacher correctement l’enfant avec la sangle ventrale et la sangle d’entrejambes afin d’éviter que l’enfant glisse sous le plateau
  • Bien fermer les attaches et les boucles du harnais
  • Ne pas placer la chaise-haute trop près de la table afin que l’enfant ne puisse l’attraper ou y prendre appui pour se balancer et accidentellement basculer
  • Par sécurité, ajouter sous les pieds de la chaise-haute des coussins ou un tapis épais
  • Ne pas apprendre à son enfant à se mettre debout sur la chaise-haute, c’est un jeu dangereux
  • Un enfant ne doit jamais être laissé sans surveillance sur une chaise-haute

En cas de chute

Sans perte de connaissance : l’enfant pleure et crie. Observez-le pendant 24 heures. En cas de vomissement, apathie, somnolence, pupilles dilatées asymétriquement, consultez un médecin.

 

Avec brève perte de connaissance : consultez immédiatement. Même si l’enfant a repris connaissance en quelques secondes et semble normal, vous devez obligatoirement présenter l’enfant à un médecin

 

Avec perte de connaissance prolongée : contactez immédiatement les secours, le Samu (15), les pompiers (18). Si vous ne maîtrisez pas la position latérale de sécurité (PLS), surtout ne touchez pas l’enfant, ne le prenez pas dans vos bras. Ne le déplacez pas.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER