Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Comment faire face aux accidents de la vie courante ? 

Prévenir les étouffements

[ Publié le 19 novembre 2013 ]

Selon une enquête de l’Institut National de Prévention et d’Education à la Santé (INPES) réalisée en 2007, seuls 6 % des parents citent l’étouffement comme une menace au sein de leur foyer quand ils émettent la crainte d’un accident domestique. L’étouffement est pourtant la deuxième cause de décès accidentel chez les enfants âgés de moins de cinq ans.

 

Il suffit d’un petit objet, d’un petit pois avalé de travers, et voici un enfant à bout de souffle. Généralement une bonne quinte de toux rétablit la situation, mais quelques gestes préventifs permettent de juguler le risque.

 

  • Ranger tous les petits objets, pièces, trombones, bouchons de stylos
  • Choisir les jeux et jouets des enfants en fonction de leur âge
  • Prévenir les aînés que les plus petits ne sont pas autorisés à jouer avec certains jeux
  • Ne pas laisser traîner des gâteaux apéritifs ou autres olives ou grains de raisin
  • Apprendre aux enfants à manger assis, calmes : ils ne peuvent jouer ou se déplacer tout en mangeant
  • Surveiller les enfants quand ils mangent
  • Présenter des aliments faciles à manger et à avaler
  • Couper suffisamment petits les aliments
  • Bien mâcher ses aliments
  • Apprendre à respirer

 

En cas d’étouffement

Bénéficier d’une formation de secouriste diplômé est évidemment toujours un avantage pour adopter les bons gestes. Si votre enfant tousse, n’arrive plus à s’exprimer, rougit violemment et que sa respiration se fait sifflante, il y a un risque d’étouffement. Si l’enfant arrive à respirer : encouragez-le à tousser, très fort.

S’il ne respire plus :

  • n’essayez pas de déloger le corps étranger au risque de l’enfoncer plus au moins dans un premier temps
  • appelez les secours, le Samu (15), les pompiers (18)
  • Mettez vous en position « assise »
  • Prenez votre enfant en « sandwich » entre vos avant-bras, il vous tourne le dos, et posez-le tête en bas sur vos cuisses
  • Tapez sèchement entre ses omoplates avec le talon de votre main, jusqu’à cinq tapes
  • Retournez l’enfant face à vous, tête en bas toujours, et exercez cinq compressions, sèches, rapides, sur son thorax avec deux doigts
  • Si vous voyez le corps étranger, vous pouvez tenter de l’enlever, délicatement
  • Répétez la manœuvre plusieurs fois, tant que l’enfant est conscient

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER