Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Enfance > La sécurité des enfants à l'extérieur > Cueillette en forêt : les précautions s'imposent

La sécurité des enfants à l'extérieur 

Cueillette en forêt : les précautions s'imposent

[ Publié le 18 novembre 2013 ]

Se promener en forêt est l’occasion pour les gourmands de ne pas revenir les mains
vides : la cueillette de champignons et de baies est une activité qui plait beaucoup aux enfants. Avant de consommer les produits récoltés, des précautions s’imposent.


Les risques potentiels face à la consommation de produits toxiques lors d’une cueillette vont d’une simple irritation à un empoisonnement. Les conséquences peuvent être dramatiques. C’est la raison pour laquelle vous devez être absolument certains d’avoir identifié les champignons, les baies ou les plantes que vous avez récoltés avant d’envisager leur consommation. Vous pouvez acheter et consulter un livre spécialisé ou vous rendre à la pharmacie la plus proche.

 

Les règles d’une bonne cueillette :

  • Attention à la pollution du site : éviter de cueillir en bord de route, de décharge, de champ après pulvérisation de pesticides
  • Répéter aux enfants que rien ne peut être goûter sur place
  • Cueillir la totalité du champignon, pied et chapeau
  • Séparer les différentes variétés récoltées
  • Ne jamais mélanger les espèces comestibles avec les espèces qui n’ont pas été identifiées
  • Ne pas mâchouiller de plante, fleur ou fruit
  • Ne pas boire de l’eau stagnante
  • Cueillir les baies à hauteur de main pour éviter les souillures d’animaux ou du visage pour les enfants

 

Au retour, à la maison, d’autres gestes de précaution sont à retenir :

  • Toujours se laver les mains après avoir manipulé une plante
  • Laver les fruits et les baies
  • Au moindre doute quant à l’identité d’un champignon, d’une baie ou d’une plante, jetez-le
  • Ne pas se fier uniquement à la couleur : elle varie avec l’humidité et l’âge du champignon
  • Consommer la récolte rapidement
  • Prolonger la cuisson afin de minimiser les risques
  • Pas plus de 150 g de champignons par jour et par personne

 

Si votre enfant avale une plante, un champignon ou une baie dont vous soupçonnez la toxicité : contacter, sans attendre l’apparition de symptômes, le centre antipoison le plus proche ou le Samu (15). Dans ce cas, il ne faut pas faire vomir et surtout ne rien faire boire.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER