Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Enfance > La sécurité à la maison > Fenêtres et balcons : halte aux chutes !

La sécurité à la maison 

Fenêtres et balcons : halte aux chutes !

[ Publié le 25 octobre 2013 ]

Le monoxyde de carbone est un gaz incolore et inodore participant à la combustion dans le chauffe-eau, la cheminée, le poêle, la cuisinière, l’insert, ou le chauffage au gaz, au mazout, au bois ou au charbon, pour de nombreux foyers. Or, si la combustion n’est pas complète et si son évacuation n’est pas possible, le monoxyde de carbone produit est un gaz éminemment toxique qui est la première cause de décès par intoxication en France.

 

Selon une enquête sur les défenestrations de l’Institut national de veille sanitaire, 80 % des défenestrations ont lieu entre 11 heures et midi, lors de la préparation du déjeuner, alors que les fenêtres sont ouvertes pour aérer le domicile.

 

Des parents occupés

Si, dans 64 % des cas de défenestrations en Ile-de-France, les enfants étaient seuls dans la pièce, seuls 17 % étaient seuls dans l’appartement, ce qui démontre une distraction des parents, le plus souvent concentrés sur des tâches ménagères, à l’heure des repas.

 

Quelques gestes préviennent ces accidents :

  • ne pas placer de meubles devant une fenêtre ;
  • ne jamais laisser seul un enfant près d’une fenêtre ou à la fenêtre et répéter combien c’est dangereux et la raison pour laquelle un enfant ne peut regarder par la fenêtre qu’accompagné d’un adulte ;
  • penser qu’un enfant pousse facilement une chaise ou un tabouret jusqu’à une fenêtre ;
  • fermer systématiquement la fenêtre en quittant une pièce.

 

La chute du balcon 

La législation actuelle établit une hauteur minimale d’un mètre pour la taille d’un garde-corps néanmoins elle ne concerne que les bâtiments érigés pour l’habitat. Le garde-corps idéal, qui assure le moins de prises à un enfant, sont des barreaux verticaux dont l’écartement maximal est de 11 cm et d’une hauteur d’1m10.

 

Et pour ce qui est à surveiller :

  • les planches horizontales. La loi préconise que la première ne peut être placée à moins de 45 cm du sol… Mais il suffit d’un pot de fleur pour faire marchepied et l’enfant n’a plus qu’à escalader ;
  • un soubassement à mi-hauteur du muret pour les garde-corps pleins. Toujours une bonne prise, même à 60 cm du sol pour un escaladeur en herbe ;
  • le fer forgé ouvragé. Les volutes décoratives offrent des prises faciles pour les mains et les pieds des enfants ;
  • les meubles sur le balcon : les enfants s’en servent pour escalader.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER