Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Enfance > La sécurité à la maison > Chauffage : le risque invisible du monoxyde de carbone

La sécurité à la maison 

Chauffage : le risque invisible du monoxyde de carbone

[ Publié le 25 octobre 2013 ]

Le monoxyde de carbone est un gaz incolore et inodore participant à la combustion dans le chauffe-eau, la cheminée, le poêle, la cuisinière, l’insert, ou le chauffage au gaz, au mazout, au bois ou au charbon, pour de nombreux foyers. Or, si la combustion n’est pas complète et si son évacuation n’est pas possible, le monoxyde de carbone produit est un gaz éminemment toxique qui est la première cause de décès par intoxication en France.

 

Selon la loi, les particuliers doivent procéder à une révision annuelle post-hivernale afin d’éviter notamment les intoxications au monoxyde de carbone. Cette visite d’entretien obligatoire prévoit le nettoyage des équipements, la vérification des dispositifs de sécurité, le contrôle de la combustion, le démontage et le nettoyage du brûleur. En cas d’accident, le contrat de vérification vous sert de garantie vis-à-vis de votre assurance.

 

Les causes d’intoxication

  • Un habitat pas suffisamment aéré
  • Des appareils à combustion mal entretenus
  • Une mauvaise évacuation des fumées de la combustion
  • Détourner l’utilisation d’un appareil. Exemple : chauffer une pièce avec son four.
  • Ne pas ramoner les conduits avant toute installation ou après un certain temps
  • Ne pas demander l’avis d’un professionnel pour installer un chauffage, une cheminée, un insert
  • Ne pas respecter la réglementation, les fréquences de ramonage en fonction du combustible employé
  • Ne pas vérifier que les appareils neufs au gaz naturel présentent le marquage CE
  • Ne pas nettoyer les brûleurs de la cuisinière à gaz.

 

En cas d’intoxication au monoxyde de carbone

En fonction de la gravité de l’intoxication, les symptômes varient de sensations de nausées aux vomissements, aux maux de tête, à une fatigue jusqu’aux vertiges, aux troubles du comportement voire la perte de connaissance, le coma et le décès. Lorsque vous ressentez ces symptômes, les gestes principaux sont :

  • aérer le logement, ouvrir le plus de fenêtres
  • arrêter les appareils à combustion
  • quitter les lieux
  • contacter les pompiers (18) ou le SAMU (15)
  • attendre l’accord d’un professionnel qualifié pour réintégrer votre domicile.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER