Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Enfance > La mort subite du nourrisson > Quelle prévention ?

La mort subite du nourrisson 

Quelle prévention ?

[ Publié le 28 janvier 2013 ]

Le couchage systématique des enfants sur le dos constitue l’une des mesures phares de la prévention de la mort inattendue du nourrisson.

La prévention repose sur des conseils simples :

  • coucher systématiquement le bébé sur le dos, jamais sur le côté ou sur le ventre, comme on le conseillait encore il y a 20 ou 30 ans ;
  • bannir oreiller, drap, couverture, couette, tour de lit, grosses peluches, coussin de positionnement : ces objets, pourtant souvent préconisés et vantés par de grandes marques commerciales de produits destinés à la petite enfance, pourraient étouffer le bébé, qu’il faut seulement vêtir d’une grenouillère ou d’une turbulette ;
  • faire dormir l’enfant dans un lit rigide équipé d’un matelas ferme parfaitement adapté à ses dimensions ; on peut aussi le coucher dans un lit parapluie, mais sans matelas surajouté ;
  • éviter le « co-dodo » : ne coucher le bébé ni dans le lit parental – à côté des parents ou entre eux – ni dans le canapé (le temps de la sieste de la maman ou du papa, par exemple), pour ne pas risquer de priver l’enfant d’air ou de l’écraser durant le sommeil, même si la maman l’allaite ;
  • limiter la température de la chambre à 18-20 °C au maximum : l’enfant se porte et réagit mieux s’il fait frais que s’il fait trop chaud.
  • s’interdire absolument de fumer dans la chambre et dans toute pièce où le bébé est amené à séjourner ;
  • veiller au bon suivi médical de l’enfant et au respect de son calendrier de vaccinations, mais aussi à celui de son entourage qui peut être susceptible de lui transmettre des infections.
Mot-clef : Mort subite

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie