Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

L'opération de l'enfant sous anesthésie générale 

L'anesthésie

[ Publié le 15 octobre 2012 ]

L’induction est le début de l’anesthésie : on fait entrer les produits anesthésiques dans la circulation sanguine qui les transportera au cerveau. Certains anesthésiques sont injectés directement dans le sang, d'autres sont mélangés à l'oxygène que l'on respire. Mais l'anesthésie « au masque » (par inhalation) et l'anesthésie « par piqûre » ont la même efficacité et sont toutes les deux des anesthésies générales.

 

Avec l'anesthésie générale, on perd conscience, le corps est immobile, relâché, on ne voit rien, on n’entend rien et on ne ressent pas la douleur de l'opération. Selon les cas, on peut avoir besoin de médicaments de plusieurs types :

  • les « hypnotiques » qui font dormir,
  • les « analgésiques » qui suppriment la douleur,
  • les « curares » qui relâchent les muscles.

 

Pour certaines opérations, l'anesthésiste fera en plus une anesthésie loco-régionale pour supprimer la douleur dans une partie du corps. La douleur est alors soulagée efficacement pendant plusieurs heures après l’opération.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie