Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

L'opération de l'enfant sous anesthésie générale 

Au bloc opératoire

[ Publié le 15 octobre 2012 ]

perfusion

Le bloc opératoire est composé de 2 ou 3 lieux distincts :

puce l’endroit où l’on endort (salle d’induction),
puce l’endroit où l’on opère (salle d’opération),
puce l’endroit où l’on se réveille (ou SSPI : salle de surveillance post interventionnelle).

 

Il n’existe pas toujours de salle d’induction. Si tel est le cas, l’endormissement se fait alors dans la salle d’opération.

 

L’équipe d’anesthésie installe toutes les surveillances et appareils
nécessaires :

  • Le cardioscope est un appareil relié à trois autocollants posés sur la poitrine et qui contrôle les battements du cœur.
  • L’oxymètre est une petite pince, ou un autocollant, placée au bout du doigt ou de l’orteil, qui vérifie que la respiration est efficace.
  • Le tensiomètre est un brassard relié à un écran qui permet de vérifier que le cœur fait bien circuler le sang.
  • Le respirateur est un appareil qui fait respirer artificiellement quand il est nécessaire de faire une anesthésie profonde.

 

La perfusion fait circuler dans les veines de l'eau sucrée et salée, de façon lente et continue, pour hydrater et nourrir le corps pendant l'opération. Elle permet aussi de faire passer dans le sang les produits anesthésiques et ceux qui soulagent la douleur après l'opération, sans refaire chaque fois une piqûre.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie