Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Droits et démarches > Droits des patients et de leurs proches > La fin de vie à domicile > Les aides techniques et financières de la fin de vie à domici ...

La fin de vie à domicile 

Les aides techniques et financières de la fin de vie à domicile

[ Publié le 17 septembre 2014 - mis à jour le 20 octobre 2016 ]

Organiser la fin de vie à domicile nécessite souvent d’installer des équipements spécifiques pour assurer le confort, la sécurité et les traitements du patient dans les meilleures conditions possible. Ces dispositifs entraînent des frais pour la famille. La situation de chaque malade peut être évaluée par des professionnels du travail social. Au vu de la situation de chacun, certaines aides financières peuvent être mises en place pour soutenir le malade et son entourage.

Les aides financières à destination du patient

Cas des travailleurs salariés

Pour bénéficier de ces soins, le malade peut recevoir des aides financières.

Le Fnass - Fonds national d’action sanitaire et sociale de la Cnamts - sert à financer, sous certaines conditions, des prestations et des fournitures non prises en charge par ailleurs. Pour obtenir ces aides, il faut constituer un dossier :

  • le médecin rédige une attestation de prise en charge en soins palliatifs
  • le patient est orienté vers un assistant social : celui de l’organisme qui prend en charge le patient sur le plan médical (HAD, réseau, EMSP ou équipe mobile de soins palliatifs), celui du secteur (en fonction de la commune de résidence du patient) ou celui le service social de la caisse d’assurance maladie dont dépend le patient ;

 

Pour tout renseignement sur ces aides, vous pouvez contacter la caisse d’assurance maladie dont dépend le patient.

 

Autres cas

Des aides peuvent être disponibles. Se renseigner auprès de la caisse d’assurance maladie dont dépend le patient

 

Les aides liées à la fin de vie peuvent venir en complément de celles proposées aux personnes âgées ou en situation de handicap. Pour les connaître, il est important de se renseigner auprès des fonds d'action sociale des caisses primaires d'assurance maladie, auprès de sa mutuelle, de ses assurances complémentaires, de son organisme de prévoyance ou de retraite.

Enfin, certaines associations de malades assurent un soutien financier grâce à des fonds dédiés.

 

Pour l'entourage : l'Allocation journalière d'accompagnement d'une personne en fin de vie (Ajap)

La loi n°2010-209 du 2 mars 2010 a créé une Allocation journalière d’accompagnement d’une personne en fin de vie (AJAP).

Elle est versée aux personnes qui accompagnent à domicile — y compris en EHPAD — une personne en phase avancée ou terminale d’une affection grave et incurable, quelle qu’en soit la cause.

 

Pour connaître les conditions et les modalités de versement de l'Allocation journalière d’accompagnement d’une personne en fin de vie (Ajap) : consultez notre dossier.

Pour en savoir plus :

  • consultez le dossier sur la fin de vie à domicile du Centre National de Ressources Soin Palliatif

  • le numéro d’appel national « Accompagner la fin de la vie » 0811 020 300 (prix d'un appel local d’un poste fixe)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite

Faire reconnaître son invalidité... Et après ?
 

Nos assistantes sociales vous aident dans vos démarches.

 

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie