Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Droits et démarches > Droits des patients et de leurs proches > Fin de vie : des conseils pour le patient et ses proches

Droits des patients et de leurs proches

Fin de vie : des conseils pour le patient et ses proches

[ Publié le 17 septembre 2015 ]

En collaboration avec le CNDR Soin Palliatif, nous vous proposons les réponses de trois experts aux questions que peuvent se poser les personnes malades en fin de vie et leurs proches. A la fin de chaque intervention audio, des liens vers des ressources complémentaires permettent d’en savoir plus.

1 - Comment vivre avec la douleur ?

La douleur est une expérience désagréable, parfois insupportable, que les équipes soignantes s’efforcent de prendre en charge de leur mieux.

Chez la personne malade, la douleur a des répercussions importantes sur la qualité de vie, le moral et les relations avec l’entourage.

Lorsque l’on accompagne une personne qui a mal, il peut être très difficile de la voir souffrir.

 

Laura Barelli-Palacios, psychologue clinicienne au CNDR Soin Palliatif, vous livre ses conseils pour mieux gérer la douleur.

Pour en savoir plus : les conseils pratiques du CNDR Soin Palliatif sur la douleur et sa gestion au quotidien.

 

 

2 - Comment faire avec l'angoisse ?

Chez la personne malade, l’angoisse est un sentiment fréquent, qui peut se traduire par des manifestations physiques : douleurs, palpitations, sommeil perturbé etc.

Ces signaux sont difficiles à décrypter pour l’entourage, qui peine parfois à trouver des solutions pour apaiser la personne malade.

 

Selma Rogy, psychologue clinicienne au CNDR Soin Palliatif, vous livre ses conseils pour mieux gérer l’angoisse.

Pour en savoir plus : les conseils pratiques du CNDR Soin Palliatif sur l’angoisse et l’anxiété.

 

 

3 - Comment accepter les transformations dues à la maladie ?

La maladie grave peut être à l’origine de modifications physiques : chute des cheveux ou perte de poids importante par exemple.

Elle peut aussi affecter la capacité de la personne malade à mener ses activités de façon normale en limitant son autonomie.

Cela se traduit par une modification de son rapport à elle-même et aux autres.

De leur côté, les proches peuvent avoir l’impression de plus reconnaître la personne qu’ils connaissaient avant la survenue de la maladie : le lien qui les unit s’en trouve profondément transformé.

 

Camille Baussant-Crenn, psychologue clinicienne et responsable du secteur psychosocial à l’Hospitalisation à Domicile de la Fondation Œuvre de la Croix Saint-Simon vous livre ses conseils pour mieux accepter les transformations dues à la maladie.

 Pour en savoir plus : le dossier du CNDR Soin Palliatif  " Accompagner un proche en fin de vie : quelles conséquences pour soi ? Quelles ressources ? "

 

Mot-clef : Soins palliatifs

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie