Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

La fin de vie à domicile 

Comment organiser la fin de vie à domicile ?

[ Publié le 17 septembre 2014 - mis à jour le 20 octobre 2016 ]

La fin de vie à domicile n'est souhaitable que lorsque le malade et son entourage sont demandeurs ou désireux de rentrer à domicile. Les décisions et les modalités des soins palliatifs à domicile sont prises par le médecin hospitalier ou traitant. Dans tous les cas, le médecin traitant reste le référent des soins à domicile.

 

Exprimer le souhait de rentrer à son domicile

Les besoins et les attentes du patient doivent être régulièrement évalués : c'est dans ce cadre que la possibilité doit être laissée au patient et/ou à son entourage d'exprimer la volonté d'organiser la fin de vie à domicile.

La bonne coordination entre les différents intervenants permet la mobilisation des bonnes ressources (médicales, soignantes, sociales, etc.) au bon moment, notamment en anticipant l'aggravation éventuelle des symptômes et les moyens à mettre en œuvre pour une prise en charge adaptée.

 

L'organisation matérielle de la fin de vie à domicile

Le médecin hospitalier, ou le médecin traitant, prescrit les moyens matériels nécessaires à l'organisation de la fin de vie à domicile.

Des prestataires spécialisés fournissent les équipements pour le confort et pour les traitements de la personne en fin de vie.

 

Parmi les équipements les plus fréquents, on trouve (liste non exhaustive) :

  • les aides à l'hygiène et à la toilette : rehausse WC, chaise percée, fauteuil pour douche, élévateur, baignoire à portes, etc.,
  • le matériel destiné à améliorer le confort et/ou la sécurité de la personne en fin de vie : ceinture de maintien, oreillers ergonomiques, fauteuils (de repos, élévateur, roulant), lits médicalisés, etc.

 

Tous ces équipements ont un coût, que des aides financières peuvent permettre d’assumer (voir article suivant).

 

Une organisation qui bouleverse souvent la vie familiale

Dans certaines situations, lorsque le projet de retour à domicile a été évoqué avec les professionnels, le malade et/ou son entourage peuvent éprouver la crainte de voir leur univers habituel envahi et bouleversé. L’arrivée du matériel médical, le réaménagement nécessaire du domicile, le passage des différents professionnels, les évolutions des rôles et des places de certains membres de l’entourage favorisent ce sentiment. La personne malade et son entourage peuvent craindre de se sentir dépossédés de leur espace de vie, de leurs rythmes habituels, de leur vie familiale.

Pour limiter ces aspects, le médecin traitant et les professionnels peuvent être amenés à accompagner la mise en place progressive du projet de retour à domicile et l’adapter à la situation et aux besoins de chaque personne.

 

Parfois, le retour à domicile implique également, pour le malade et l’entourage, de renoncer au cadre sécurisant que peut représenter l’établissement de santé. Ils ont donc besoin de se sentir épaulés par des professionnels disponibles, avec qui des échanges réguliers sont possibles. 

 

Pour en savoir plus :

  • numéro d’appel national « Accompagner la fin de la vie » 0811 020 300 (prix d'un appel local d’un poste fixe).

 

 

Mot-clef : Soins palliatifs

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie