Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Le consentement de la personne 

Qu'est-ce qu'une directive anticipée ?

[ Publié le 4 octobre 2011 ]

Toute personne peut rédiger des directives anticipées, c'est-à-dire un texte indiquant ses souhaits en matière de fin de vie.

Il est possible de revenir sur ces directives à tout moment.

Si ces directives datent de moins de trois ans avant l’état d’inconscience de la personne, le médecin doit en tenir compte. Toutefois, le médecin reste libre d’apprécier les conditions dans lesquelles il doit appliquer ces directives. En effet, la situation concrète et l’éventuelle évolution de la médecine sont à prendre en compte.

Si une personne se retrouve hors d’état d’exprimer sa volonté et que les différents actes médicaux apparaissent inutiles, disproportionnés ou n’ayant d’autre effet que le seul maintien artificiel de la vie, le médecin peut prendre la décision de les limiter ou de les arrêter. Il doit consulter les éventuelles directives anticipées du malade ou la personne de confiance désignée.

La décision d’arrêter ou de limiter les traitements ne peut être prise qu’en concertation avec l’équipe soignante et dans le cadre d’une procédure collégiale, c'est-à-dire que le médecin en charge du patient doit prendre l’avis d’un autre médecin. 

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite

Faire reconnaître son invalidité... Et après ?
 

Nos assistantes sociales vous aident dans vos démarches.

 

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER