Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Les effets de l'activité physique sur la santé des enfants et des adolescents 

L'essentiel

[ Publié le 10 avril 2014 ]

activite

L’activité physique est bénéfique à tous points de vue

L’activité physique est un sujet d’actualité en termes de promotion de la santé et de prévention des maladies. Les bénéfices pour la santé qui lui sont conférés sont maintenant bien documentés et, même si des mécanismes d’action restent à élucider, ses effets sont démontrés quels que soient l’âge et le sexe. De ce fait, l’activité physique s’inscrit aujourd’hui dans la plupart des recommandations de promotion de la santé et intéresse de nombreux secteurs (santé, social, sport, urbanisme, environnement) qui, s’ils collaborent entre eux, peuvent agir de manière significative.

 

En effet, le concept d’activité physique est très vaste et inclut presque tous les types de mouvements, ce qui permet à chaque secteur de l’envisager sous un angle différent. Aussi, il existe des disparités dans les pratiques, notamment selon le sexe, la catégorie socioprofessionnelle des parents et le lieu d’habitation. L’école représente donc un milieu fondamental pour favoriser l’apprentissage d’une culture de pratique régulière d’activités physiques. Elle se doit de ne pas stigmatiser les élèves, permettant ainsi à tous d’avoir une chance d’évoluer dans sa construction physique, mentale et sociale. En raison de sa nature obligatoire, elle représente un cadre essentiel à privilégier pour transmettre une culture commune de pratique régulière d’activité physique.

 

Les enfants et les adolescents doivent bouger plus

Si les enquêtes françaises récentes indiquent que les jeunes constituent le groupe d’âge le plus actif physiquement, cette réalité en dissimule une autre moins favorable. Différentes études indiquent que le niveau d’activités physiques total des jeunes a diminué de près de 40 % en quelques décennies, ce qui se traduit par une diminution de leur forme physique. L’une d’entre elles menée dans l’ensemble de l’Europe en 2001-2002 a permis de mesurer l’activité physique chez les jeunes de 11, 13 et 15 ans. Il a ainsi été mis en évidence que seul un tiers (34 %) des jeunes interrogés pratiquait une activité physique suffisante pour se conformer aux recommandations actuelles émise par l’OMS. En France, seulement 11 % pour les filles et 25 % pour les garçons atteignaient les recommandations. Force est de constater que, pour un nombre de plus en plus important d’enfants et d’adolescents, les heures d’éducation physique et sportive et la pratique d’activités physiques de loisirs ne suffisent plus à compenser la diminution de l’activité physique de la vie quotidienne. Cette diminution de la pratique pendant l’enfance contribue à l’augmentation de l’obésité chez les enfants et les adolescents. Il ne fait aucun doute qu’elle aura, indépendamment de ses effets sur le poids, des répercussions sur l’état de santé des futurs adultes.

 

Mot-clef : Activité physique

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Blog expert

Le score de fatigue

par Dr Hervé Gallois

score-fatigue

Reprendre une activite physique : bien se preparer

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Foot, gym… Vous en avez assez d'être essoufflé ?

Faites-vous aider par un médecin tabacologue : ça marche !

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie