Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Les fondamentaux de l'activité physique chez les enfants et les adolescents 

Comment adapter la pratique de l'activité physique à l'âge de l'enfant et de l'adolescent ?

[ Publié le 10 avril 2014 ]

Le développement psychomoteur de l’enfant évolue avec l’âge passant par différents stades dont la connaissance est importante pour mieux adapter et personnaliser la pratique.

cerceau

 

De manière globale

L’AP spontanée du jeune enfant est intermittente. Elle se caractérise par une succession rapide de périodes d’activité physique intense de durée courte (quelques minutes) et des périodes de repos. Au cours de la croissance, l’AP change de nature et d’objectif. À l’adolescence, elle devient plus organisée et le plaisir du jeu, premier déterminant de la pratique physique, laisse peu à peu la place à des objectifs de condition physique ou de performance. Le choix de l’AP doit prendre en compte les possibilités et la motivation de l’enfant afin de diminuer les contraintes et ainsi favoriser la pérennisation de la pratique.

 

L’âge préscolaire (3 à 7 ans)

L’enfant a besoin de mouvements et de jeux, c’est une période d’acquisition d’habiletés motrices au moyen d’obstacles, de ballons, de rythmes… Il convient de l’inciter à courir, sauter, ramper, grimper, tourner sur lui-même, se balancer, tirer, pousser, porter, pratiquer des exercices d’équilibre, se suspendre… Les capacités motrices contribueront au développement des rapports sociaux et au sentiment de sa propre valeur. Le temps de l’activité sera habituellement assez court.

 

Le premier âge scolaire (7 à 10 ans) 

L’enfant est encore fougueux et possède une meilleure habileté dans les mouvements rapides et les rythmes divers. Cette période est favorable à l’acquisition d’habiletés motrices et à l’apprentissage d’un grand nombre de techniques de base, avec des exercices de conditionnement physique et de coordination, en particulier dans les activités multisports.

 

Le second âge scolaire (filles 10 à 11-12 ans et garçons 10 à 13 ans)

C’est la tranche d’âge la plus adaptée pour l’apprentissage et le développement des aptitudes physiques. L’enfant va acquérir et maîtriser des mouvements complexes, précis et justes, demandant un important effort d’orientation spatio-temporelle. La force, la vitesse de réaction et l’endurance peuvent être développées et se rapprocher des capacités de l’adulte.

 

Première phase de la puberté (filles 11-12 à 13-14 ans et garçons 13 à 14-15 ans)

Les modifications hormonales, liées à la puberté, s’accompagnent d’une évolution psychique. Le désir d’autonomie et le besoin d’être responsable jouent un rôle essentiel. La condition physique peut être particulièrement améliorée tandis que la technique et les capacités de coordination sont stabilisées. La motivation doit être soutenue pour prévenir tout abandon de pratique sportive.

 

Deuxième phase de la puberté (filles 13-14 à 17-18 ans et garçons 14-15 à 18-19 ans)

Le ralentissement de la vitesse de croissance et l’harmonisation des proportions segmentaires permettent aux adolescents de poursuivre l’amélioration de leurs aptitudes motrices. Ainsi, les mouvements les plus complexes s’apprennent plus rapidement et sont mémorisés.

Mot-clef : Activité physique

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Blog expert

Le score de fatigue

par Dr Hervé Gallois

score-fatigue

Reprendre une activite physique : bien se preparer

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Foot, gym… Vous en avez assez d'être essoufflé ?

Faites-vous aider par un médecin tabacologue : ça marche !

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie